Retour sur quelques vidéos du voyage.... Magnéto Serge !

Dedo sur la Carretera Australe



Torres del Paine




Hué, hué, capitaine abandonné




Des trains pas comme les autres




Plongée aux iles Gili




J'ai testé pour vous... cours de danse




J'ai testé pour vous.... le barbier à Katmandou




Ascension volcan Villarica

Suite et fin des Best Of Photos, avec cette sélection de clichés qui fait la part belle aux "oeuvres" humaines : églises, temples, tags... c'est le Best Of... Made by Men !

Best of Made by Men
Accéder à la galerie photos

Ceux qui la connaissent savent qu'elle est une bonne-vivante, fun et bigarrée... 
Mais que savez vous de la voyageuse ? 
Sur une idée originale de Guy (merci Guy!), je vous présente donc Claire, la globe-trotteuse !

Aéroport de London Heathrow, 13 octobre 2013
"Passengers Arnaud B. & Claire D., please report to the British Airways desk"

Claire, des étoiles plein les yeux, me dit :
"Tu crois qu'ils vont nous surclasser ???!!!"

Claire est un peu rêveuse, c'est une éternelle optimiste et un voyage ça l'enthousiasme particulièrement ! Ça tombe plutôt bien, on part pour neuf mois… Et je dois l'avouer, elle a (presque) tout d'une exploratrice. La santé déjà : elle n'est pratiquement jamais malade. Elle a porté la trousse à pharmacie pendant tout ce temps, mais ne l'a jamais ouverte pour elle. Elle est endurante (voir nos blogposts sur les treks entre autres) et dure au mal, comme le prouve sa seule gastro du voyage… un jour d'ascension de l'Huayna Potosi (6000m !). 

Pour préserver cette santé de fer, elle a un secret. Elle dort beaucoup. Vraiment, beaucoup. Dans le bus, dans le train, dans l'avion… Les transports inconfortables ne lui font pas peur, bien au contraire ; ce qu'elle préfère, c'est d'avoir peu d'espace, d'être serrée entre la fenêtre et l'accoudoir, si possible écrasée sous plusieurs sacs. Car son (ré)confort, c'est son inséparable pyjama qui le lui procure ! Il est d'ailleurs parfois gênant de constater qu'elle le porte bien avant de monter dans le bus… Et comme elle est prévoyante, on n'est jamais en retard pour prendre le bus ou le train, quitte à patienter 2h sur le quai de la gare !

En voyageuse aguerrie, elle ne néglige jamais son alimentation.

Sauter un repas ? Jamais de la vie !!! 
C'est là un point clé de la bonne humeur de Claire… Elle n'est jamais désagréable sauf… quand elle a faim ! Dans les pires cas, elle peut même aller jusqu'à perdre son humour, c'est dire ! Fort heureusement, elle compense par une grande prévoyance (encore !). Aussi on ne s'étonne pas que sa phrase la plus prononcée du voyage ait été "Qu'est-ce qu'on mange… à midi / ce soir / demain / dans le bus". Pour info, sa cuisine préférée est celle du sud-est asiatique, Thaïlande en tête.  



Profiter des plaisirs culinaires est donc l'un de ses passe-temps favoris, mais pas le seul. Claire aime profiter de tout ce que la vie (et le voyage) peuvent lui apporter. Sa passion est contagieuse : c'est une invitation permanente à découvrir de nouvelles choses, de nouveaux lieux, de nouvelles expériences ou ambiances. Elle n'est jamais blasée et continue de s'émerveiller devant la beauté de la nature. Pendant le voyage, elle voulait souvent "se poser" à un endroit. Entendre, "rester plus longtemps que prévu dans un lieux agréable, profiter et.. ne rien faire". Sauf qu'elle ne tient évidemment pas en place très longtemps et qu'on a vite fait de reprendre la route pour un peu d'action !

Et l'action, elle adore ça ! 

Enfin, dans une certaine mesure ! Car si Claire est courageuse, elle n'est pas casse-cou. En fait, elle manque de confiance dès que c'est elle qui doit "gérer" certaines situations "périlleuses" comme faire du vélo ou la descente non sécurisée du Wayna Picchu ! Mais elle fait confiance aux autres pour les sensations fortes : c'est par exemple elle qui m'a motivé pour aller faire du parapente en tandem au Népal… 



Claire déborde de générosité et d'attention pour les autres. Elle a toujours des nouvelles à prendre de sa famille, qui "brunchent ensemble ce dimanche" ou d'un ami qui "court un marathon demain" ! Elle voudrait couper parfois avec la métropole, pour plus profiter de l'instant… Mais ce n'est pas si simple, elle a un agenda dans sa tête et pense sans cesse aux gens qu'elle aime. Il lui arrive d'avoir des oublis, rarement, comme ce 10 février où elle me dira toute la journée "il se passe quelque chose aujourd'hui, mais je n'arrive pas à me souvenir quoi… ça m'énerve !!!!"... pour info, le 10 février, c'est ma fête ! 


Cette générosité pour ses proches, elle en fait également profiter les gens que l'on a rencontrés. En Nouvelle-Zélande, il nous est arrivé de prendre des backpackers en autostop ; Claire était triste d'en laisser sur le bord de la route et faisait tout pour faire plaisir à ceux qui montaient à bord, allant jusqu'à leur préparer des sandwichs !! En retour, il est amusant de voir avec quelle facilité les gens se lient d'amitié avec elle et se confient. Je pense que c'est un don, et pour moi, une chance. Pourtant ce n'était pas gagné, Claire est nulle en anglais ET en espagnol !!  


Claire est aussi émotive. Elle a pleuré au moins une fois dans tous les pays visités… sauf en Bolivie ! Elle a pleuré notamment a chaque fois qu'elle a vu la vidéo pour ses 30 ans, concoctée par ses amis et sa famille. Il lui arrive également d'être impulsive ou de perdre patience. Comme ce jour en Nouvelle-Zélande où on était pas d'accord sur le chemin à prendre, que je conduisais et qu'elle avait la carte en main… jusqu'au moment où elle a jeté la-dite carte dans ma direction et qu'elle a volé par la fenêtre ouverte ! Pourtant, elle est douée pour lire une carte (qu'elle tourne sur elle même pour la lire dans le sens où l'on va !). Une des rares choses qu'elle déteste, c'est l'injustice et cela peut la faire sortir de ses gongs. Elle est alors innarêtable et mieux vaut ne pas être dans son collimateur… Certains touristes mal éduqués et tour opérateurs doivent encore se souvenir d'elle ! 


Finalement, je n'ai pas le souvenir de m'être jamais ennuyé pendant ce voyage et c'est en grande partie grâce à Claire. On a partagé tellement de choses… Je crois qu'elle n'a jamais été aussi heureuse que pendant ces 9 mois et moi, de la voir si belle et joyeuse, ça me rendait heureux. Alors tant pis si on n'a jamais été surclassé par British Airways, j'y ai presque crû !


Vous le connaissez depuis plusieurs années ou quelques mois. Vous l'avez croisé à la machine à café, rencontré sur un terrain de foot ou au lycée. Avec lui, vous parlez boulot ou apéro pendant l'année.
Vous êtes déjà peut-être parti avec lui en WE, voire en vacances ... Vous l'avez même, si ça se trouve, côtoyé à l'étranger.

Mais connaissez-vous vraiment Arnaud, le globe-trotter ?


En France, c'est un sportif du dimanche...

Et là je dois dire avoir été épatée par ses capacités sportives et d’endurance. Comme cette fois où, après une journée de 8h de marche au Népal, il est allé faire le repérage de notre gite en petites foulées et il est revenu en courant pour porter mon sac, pendant que, de rage et de fatigue, j’étais en train d’insulter un yak et de pleurer et de morver dans ma belle polaire... 

Ou encore en Bolivie, lors de l’ascension du 6 000 mètres, lorsque je l’ai vu s’enfoncer dans la nuit, la neige jusqu’aux genoux et revenir quelques heures après, heureux et fier de ce qu’il avait (presque) accompli. 

Il a ainsi arpenté les sentiers du Népal, de Chili, d'Argentine, du Pérou et de Bolivie et même après des débuts parfois un peu difficiles (mon sac il est trop lourd, j'ai trop froid, j'ai trop chaud), il s'est découvert une passion pour le trekking. et une endurance à toute épreuve.
Et à chaque fois, je me suis dit : "Ouais c’est mon mec, ça !" (les filles, ne soyez pas jalouses)

-> Mais maintenant, tu veux VRAIMENT te faire des trekkings pour TOUTES nos prochaines vacances ???!!!



En France, c'est mon GPS muti-langue..

En partant avec Arnaud, je n'étais pas inquiète : trilingue et sachant manier une carte sans tourner autour pour avoir la bonne direction, je savais que ce serait mon nord, mon sud, mon est, mon ouest, ma 2ème et 3ème langue… Il a été tout ça et bien plus encore pendant notre périple ! Au bout de quelques minutes dans une ville, il savait se repérer sans carte et m’a guidée avec une assurance et un sens de l’orientation hors-pair ! Il nous a conduit dans toute la Nouvelle Zélande et était capable d' échanger avec les locaux de tout pays (spéciale dédicace quand il s'agissait de néo-zélandais de la campagne !), avec une curiosité et une facilité impresionnantes !

-> Dis, comment on demande en espagnol le chemin d'Opéra à Saint Lazare ? Je me suis encore perdue...



En France, il cuisine …

Maintenant, il va cuisiner (encore plus) international ! Momos népalais, chiapati indiens, soupes vietnamiennes, nasi campur balinais, ceviche péruviens, n’ont plus de secrets pour lui : à chaque fois qu’une recette lui plaisait, Arnaud la notait religieusement, après avoir discuté avec les cuisinières de rue ou les chefs étoilés des restaurants gastronomiques pour découvrir leurs petits secrets ! Et il a continué à cuisiner tout au long de notre voyage, que ce soit dans un gîte à 4000 mètres au Népal, lors des fameux barbecues en Argentine, au Pérou où il est passé derrière les fourneaux d’une crêperie ou encore pour mon anniversaire au Chili  où il m’a concocté un super dîner avec les produits du jardin ! Et le tout avec l’accent de Maité !

-> Bon chéri, tu les testes bientôt tes recettes ?


En France, il est coquet …

Et ce n’est  pas parce qu’on était en tour du monde qu’il s’est laissé aller ! D’abord, il avait pris un jean (et ça c’était fort !). Et surtout, il n’a pas hésité à essayer le barbier népalais ou le coiffeur vietnamien, avec un résultat plus ou moins réussi, certes ! …
Mais il faut l’avouer  avec sa petite barbe (où l’on pouvait toujours trouver à manger) et son look « baroudeur-chic », il est resté beau comme un camion !

-> En revanche, le rasage à blanc, t'es pas obligé de réessayer !

 

En France, il est (un peu) rabat-joie

Et là ? Et bien, j'ai bien dû lui reprocher à quelques moments  mais impossible de me rappeler à quelle occasion.. En revanche, ce dont je me souviens, c'est nos fous-rires, nos moments de complicité, et de sa "coolitude", quand il s'agissait de trouver un hostel ou de s'enfiler des kilomètres de bus.. Presque toujours de bonne humeur, il a su gérer les situations les plus extrêmes (exemple : moi quand je n'ai pas mangé depuis 4h) avec patience et bonhomie.

-> Allez chéri, je te l'avoue, tu es (presque) aussi cool que moi !


En France, il est un peu hypocondriaque

Au Népal, quand il avait déjà fini la moitié de la boîte de médicaments au bout d'1 mois et demi de voyage, j'ai osé lui demander s'il ne se médicamentait pas un peu trop ? Mais, que voulez-vous, il est sensible ce garçon et puis, ce n'est pas de sa faute s'il est souvent malade. En tout cas, sachez-le mesdames, au bout du monde ou en France, un mec malade est un mec malade ... (je sais que vous m'avez comprise)

-> Tu reprendras bien un petit doliprane ?


En France, il aime bien ses moments "bros"


Et j'ai été heureuse de voir qu'il a pu revivre ses moments copains et refaire le monde (ou les matches de foot c'est selon) avec tous les chouettes gars qu'on a rencontrés sur la route, que ce soit Julien, Alex, Romain ou Rhum... pendant que je discutais chiffons et épilation avec leurs copines. 



-> Les loulous, on vous attend à Paris maintenant !


Bref, merci Arnaud pour les 9 mois que nous avons vécus ensemble. Je n'aurais pu le faire qu'avec toi..

Best Of toujours, avec ici 50 photos de gens croisés sur la route : des visages, des sourires, des rires... inoubliables !


TDM - Best of People
Accéder à la galerie photos

La photo à bout de bras est un grand classique de la photo de voyage... c'est même devenu cliché tant on en a vu ! Elle reste néanmoins le seul moyen de faire une photo de soi quand il n'y a personne autour  pour prendre la photo !

Voici donc un petit florilège des photos "à bout de bras" !

TDM - Best of People

Accéder à la galerie photos

Des infos (pas) vraiment utiles... dont on se moque pas mal !

01/ Un chameau peut boire 50 litres d'eau par jour l'été... et 50 litres d'eau par mois au cours de l'hiver,

02/ A Bangkok, acheter un vélo coûte plus cher... qu'un scooter,

03/ Les thaïs blancs sont une ethnie du nord Vietnam, originaire de Chine ; rien à voir donc avec la Thaïlande,

04/ Le sport national chilien est... le rodéo !

05/ Un fjord et un sound ça se ressemble beaucoup... sauf que le sound a été formé par une rivière et le fjord par un glacier,

06/ Les dauphins sont les seuls animaux à faire l'amour... pour le plaisir,

07/ Le plus petit dauphin du monde s'appelle Hector et ne mesure pas plus d'1m40,

 

08/ La compagnie bolivienne de bus Copacabana ne dessert pas la ville de... Copacabana en Bolivie,

09/ En vrai, la Belgique est 2 fois plus grande que le salar d'Uyuni,

10/ Le condor ne se nourrit que de charognes ; il n'avait donc aucun intérêt à capturer Milou dans le Temple du Soleil,

11/ Un hélicoptère ne peut pas voler à 6000m, la faute au manque d'oxygène (50% en moins par rapport au niveau de la mer)... pensez y avant de grimper !

12/ Le Perito Moreno (Argentine) est l'un des seuls glaciers au monde à continuer de progresser malgré le réchauffement climatique. De 2m par jour s'il vous plait ! Et il est grand comme Buenos Aires...



13/ C'est décevant, mais les lamas ne crachent pratiquement jamais sur l'homme,

14/ La température de la Terre de Feu est comprise entre 6 et 14°... l'été !

15/ Des pays que l'on a visité, l'Australie est celui où l'on vit le plus vieux (80 ans), la Laos celui où l'on vit le moins vieux (55 ans),

16/ Les sentimentaux, n'oubliez pas votre passeport pour visiter le Parc de la Terre de Feu ou le Machu Picchu ; vous pouvez y obtenir de jolis tampons touristiques qui ne servent à rien...

17/ Si vous prenez un vol direct à 16h d'Auckland (Nouvelle-Zélande), vous arriverez à Santiago du Chili vers 11h du matin... le même jour ! Pas mal pour un vol qui dure plus de 11h...

18/ Légalement, les bars et discothèques de Hanoï doivent fermer à minuit. Pensez y avant d'y fêter la Saint Sylvestre...

19/ A l'origine, le tango se dansait souvent... entre hommes ! La cause (plutôt honteuse) ? Les hommes étaient plus nombreux que les femmes... il faut dire que le tango se dansait alors dans les maisons closes !

20/ Le désert d'Atacama au Chili est le désert le plus aride du globe avec moins d'1mm de pluie par an, loin devant le Sahara ou encore la vallée de la Mort... notre conseil, faites du stop, pas du vélo !


50 clichés du monde animal... crie le bien fort use tes cordes vocales !

TDM - Best of... animals ! Accéder à la galerie photos

Retour en 50 photos sur quelques uns des plus beaux paysages de notre tour du monde...
Liste non exhaustive et photos garanties sans retouches !

TDM - Best of paysages Accéder à la galerie photos

Claire et Nono se font la malle !

Faites un break : (re)vivez nos aventures en tour du monde!

----------------------------

Pour nous contacter, écrivez-nous un email
Fourni par Blogger.

Page List

Search

Ads

Template Information

Template Information

Test Footer 2

Pages

Popular Posts

Qui êtes-vous ?

Une erreur est survenue dans ce gadget