... et tu vas pas à Bariloche ?

Tout a commencé lors de notre première rencontre avec Charlotte et Romain
- "Et vous, vous étiez où avant ?"
- "Oh, nous on a fait des allers-retours Chili / Argentine .. on revient juste de Bariloche "
- "Ah, ah, "Bar y loches", bueno super bueno, j'adore !"
Et Claire de demander au moment de se coucher
- "Mais qu'est-ce que c'est que ce "bar à loches" ????????"


Depuis, tous les bus qu'on voit sont en direction ou en provenance de Bariloche, et dès que l'on croise des touristes, ça ressemble à ça :

- "Where are you coming from ?"
- "From Bariloche.. Amaaaaaaaaaaaazing !!!"

- "A donde van ?"
- "Bariloche !!!!!!!!!!!!!" 

- "Et si t'avais UN endoit à conseiller, toi ?"
- "Bah, Bariloche, vraiment on s'y sent bien bien bien"

- "Kennen-Sie Bariloche ?"
- "Doch, doch, Naturlich ! Achhhhhhhh Bariloche !!!"

- "私は Bariloche を敬愛します. Hi hi."

- "Hé, salut Philou, on vient d'arriver à Santiago, t'es où toi ?"
- "Oh pas très loin, à 2 000km au Sud, à Bariloche"

Et le coup de grâce
- "Vous êtes pas encore allés à Bariloche ?"
- "Euh non ..."
- "Et vous y allez quand ?"
- "Euh, en fait, on va pas y aller"
- "???!!!!!!!!!!!!!"

STOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOP !!!!!

Bon d'accord, on a raté Bariloche. Comment ? Arnaud était "responsable" du programme argentin... "Je l'ai pas raté, mais je croyais que c'était une simple station de ski... genre la Suisse, ou la Bourboule, alors..."

Et puis il y a tous ceux qui essaient de nous rassurer :
- "Non, mais c'est pas si bien que ça. C'est un peu comme San Martin de Los Andes."
- "??"
- "Ah, vous n'y allez pas non plus ?"
- "..."
Bref, si tu vas en Argentine, tu dois absolument aller à Bariloche... sinon c'est un peu comme si t'es une fille et que t'as pas de cheveux. Bah ouais...

« Feliz cumpleaños !!! »
Bref, un jour, j’ai eu 30 ans.... Tout le monde m’a répété: « Ça y est, tu es vieille ! ».
Et je crois qu’ils n'ont pas tort, parce que :

- Je fais un tour du monde et c'est au Chili que j'ai soufflé mes bougies.
- J'ai déjà dit dans une auberge de jeunesse un samedi soir à 22h « Mais ils vont encore faire du bruit longtemps ? ». J’leur ai dit « Baissez le son ! », parce qu'ils écoutaient de la musique.
- J’ai dit : « Oh, ça monte ! », essoufflée, en montée.
- J'ai déjà porté des chaussettes dans mes sandales et j’ai aimé ça.
- J'ai déjà appelé un couple de français « les jeunes » et leur ai donné des conseils. 
- Depuis que je suis en voyage, j'ai appris 2 naissances (bienvenue à Valentin et Margaux), 3 grossesses, 1 agrément d'adoption et ai reçu 5 faire-parts de mariage.
- J'ai une pote qui est partie du jour au lendemain dans un pays étranger (en Irak...).
- D'autres qui sont « redescendus » à Lyon parce que « pour les enfants, c'est mieux ».
- Une autre qui s'est installée à Miami « C'est fou cette qualité de vie ! ».
- Avec mes potes de prépas, on a fêté nos 10 ans d'amitié... l'année dernière !
- Avec mes potes d'école, on va fêter nos 10 ans d'amitié l'année prochaine !
- J'ai des cheveux blancs.
- J'écoute toujours Joe Dassin et Claude François.
- Je sais pas qui est Gauthier (Gotye). Je sais pas qui est Zaz. Je sais pas qui est Nabila... nan mais allô quoi !
- La cité de la peur et Friends ont 19 ans, le Loft a 12 ans.
- Quand je bois, je trinque dans des verres en verre.
- Ma filleule est au CP. Mon frère va avoir 35 ans, ma sœur 40. Ma cousine, avec qui j'ai une semaine d'écart, va en avoir 30.
- On a écouté de la musique classique dans le van en Nouvelle-Zélande. Ça m'a pas dérangée.
- Mes copains boivent du Pommard 2007 et du champagne à l'apéro.
- On se fait des « petites parties de cartes » l'après-midi en attendant le bus.
- J'ai un jeu de cartes préféré.
- Je me suis déjà inscrite à un concours Marie-Claire.
- J'ai demandé à mes potes de voter pour moi.
- Pour mon anniversaire, je suis allée dans des thermes avec des sources d'eau chaude et je me suis mise sous le jet pour raffermir ma peau.
- Après le spa, je suis rentrée, j’ai pris un bain et en plus, j’ai mis de la mousse.
- Mon mec et m'a préparé un dîner aux chandelles et a fait une salade pour « avoir un peu de vert ». Il a ramassé la salade dans le jardin. 
- Il a rajouté des oignons de saison.
- Et un œuf … 
... poché !
- Il a regardé le recette sur Internet pour l’œuf.
- Il a dit « Nan mais comme ça c'est léger ».
- Il a mis une « musique d 'ambiance ».
- Il a mis une chemise pour l'occasion.
- J'ai reçu un mail de mon amie d'enfance avec 30 souvenirs pour mes 30 ans... Le premier remonte à la maternelle.
- J'ai reçu des mails de mes collègues.
- J'ai reçu des mails de ma belle-famille.
- J'ai pas compris tout de suite comment lire tous mes messages d'anniversaire dans mon timetable sur Facebook.
- J'ai appris ce que c'était un timetable.
- J'ai eu un film sur ma vie, chanté par mes amis pour mon anniversaire. Ils avaient réécrit les paroles sur une chanson de Joe Dassin et ont balancé plein d'anecdotes. Mises en scène, les anecdotes.
- Ils chantaient tous juste.
- Ils ont fait un montage vidéo.
- J'ai pleuré pour mon anniversaire.
- J'ai pleuré en écrivant ce message...

Bref, j’ai 30 ans.
Mais surtout j'ai les meilleurs potes (et le meilleur mec) du monde.  
Allez, je fais la bise à tout le monde !

Le cadeau, dans son paquet cadeau : la vidéo de mes potes pour mes 30 ans !




---------------------------------------------------------------------------------------------------

TICKET-TO-RIDE, MEILLEUR BLOG VOYAGE 2013 !!??
Votez pour nous sur le site de Marie-Claire... un vote par jour et par personne...
merci d'avance !! Pour voter, cliquez ici

---------------------------------------------------------------------------------------------------


Retour aux galeries photos



---------------------------------------------------------------------------------------------------

TICKET-TO-RIDE, MEILLEUR BLOG VOYAGE 2013 !!??
Votez pour nous sur le site de Marie-Claire... un vote par jour et par personne...
merci d'avance !! Pour voter, cliquez ici

---------------------------------------------------------------------------------------------------


Retour aux galeries photos

Nous avons repris notre route vers Pucon, au pied du volcan Villarica.
Après avoir "pris nos appartements", nous nous inscrivons via notre auberge (Backpackers) pour l'ascension du volcan le lendemain. Au programme : une randonnée d'environ 7h pour monter jusqu'au sommet (2 847 mètres).

Le jour J, nous sympathisons tout de suite avec Charlotte et Romain, rencontrés la veille et avec qui nous ferons toute la randonnée.
Nous arrivons au lieu de départ et premier point météo : "c'est bon, on peut continuer"... En revanche, le téléphérique ne fonctionne pas ("à cause de la météo" disent des Français installés là-bas, "parce que les chiliens ne veulent pas travailler" disent ... les Chiliens), ce qui ajoute 1h de grimpette...



Pas de problème, on s'élance dans la montagne tout guillerets ! Après 2h de marche, nous arrivons sur la neige : on chausse nos crampons, on met nos casques, on brandit notre piolet et ... et bien, on ressemble aux Village People, on est à 2 doigts de chanter YMCA !



Mais on remballe notre choré : il nous faut encore un peu de marche pour atteindre le cratère.. Surtout, il souffle un vent glacial. Aussi, on hésite à enlever les 2 épaisseurs de gants pour prendre des photos ! Au bout de 2h30 de montée en file indienne dans la neige, on peut déchausser nos crampons pour escalader les derniers rochers qui nous séparent du sommet.
Et là...

Ce qu'on aurait dû voir:


Ce qu'on a effectivement... (pas) vu :



Bref, le temps s'étant fortement couvert, nous n'avons pas pu profiter du spectacle du cratère (cela nous rappelle curieusement le Taj Mahal...). En revanche, on l'a senti : de grands nuages de soufre nous ont pris à la gorge... !
Mais on était trop contents d'avoir fait la rando, et tous ensemble, donc sans regrets !

We did it !



Vient ensuite le moment que Claire appréhende le plus :
L'escalade sur des rochers escarpés ?
La traversée de crevasses sans fond ???
Non, non, il s'agit simplement de.. la descente en luge. "Ça va trop viiite", "la  neige, elle est trop molle", "j'y vais mais j'ai peur" seront ses maîtres mots au départ .. Mais le côté ludique va vite prendre le dessus ! hihaaaaaa





Cliquez ci-dessous pour voir l'ascension en images... et en musique !



Nous arrivons finalement en bas, (à peine) épuisés et courbaturés. Mais la journée n'est pas terminée et un nouveau marathon (et pas des moindres) nous attend puisque c'est l'anniversaire de Romain. Au programme : apéro et asado (barbecue typique d'Amérique Latine !) pour fêter ses 29 ans.

Bon anniversaire Romain (à gauche sur la photo) !

Le lendemain, journée "off" : après l'effort le réconfort aux termes Los Pozones...

Farniente pour Arnaud...
 Mais il va bientôt falloir reprendre la route ...

--------------------------------------------------------------------------------------------------

TICKET-TO-RIDE, MEILLEUR BLOG VOYAGE 2013 !!??
Votez pour nous sur le site de Marie-Claire... un vote par jour et par personne...
merci d'avance !! Pour voter, cliquez ici

--------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Après une semaine animée a Santiago, c'est  reparti pour les transports en commun ; ça peut paraître idiot, mais on a perdu l'habitude de prendre le bus après 1 mois en minivan en nouvelle-Zélande. Première destination : Melipeuco, à l'est de Temuco, pour explorer le parc Conguillio.

Et on n'est pas loin d'arriver en retard pour notre premier bus de nuit après le faux changement d'heure (les smart phones et ordinateurs sont tous passés a l'heure d'hiver... 3 semaines trop tôt !). Ceci dit, on aurait pu s'apercevoir de rien, notre bus ayant 1h de retard !

Melipeuco - Parc Conguillio

On embarque finalement a bord d'un confortable bus "semi-cama" direction Temuco où l'on arrive a l'aube, pour prendre notre deuxième bus. On saute alors dans le taxi qui s'avère être le plus bavard du coin, mais pas le plus efficace : après un cours d'histoire géo sur la ville, il nous conduit.. à la mauvaise gare routière !
Du coup on n'est pas loin (pour la deuxième fois en 12h) de rater notre bus.

Nous arriverons finalement à Melipeuco vers 10h30. Le temps de trouver un logement, de préparer nos sandwiches et de monter dans un taxi (il n'y a pas de bus locaux jusqu'au parc), on est prêts à avaler les 13km de randonnée qui nous attendent sur le trek de la Sierra Nevada.

L'entrée dans le parc et son paysage lunaire sont saisissants : on circule sur une ancienne coulée de lave du volcan Llaima (celui ci ne se laissera apercevoir qu'une minute, préférant se cacher derrière des nuages...). Les premiers kilomètres de marche se font dans la forêt, avant de gagner la crête et sa vue superbe sur la vallée et le lac. Tout au long de la promenade, on marche à l'ombre des majestueux "araucarias" si chers à Pablo Neruda.

Le soir, repos bien mérité à l'agro-tourismo Ellique. Nous sommes les seuls touristes et avons un chalet en bois rien que pour nous 2.

Grâce à l'accueil chaleureux de "Don Pascual" et de sa femme, nous nous sentons vraiment comme à la maison  ! Nous ne saurons que trop recommander cette adresse...


Le lendemain matin et après un vrai festin en guise de petit-déjeuner, nous reprenons notre route vers Pucon, au pied du volcan Villarica.

--------------------------------------------------------------------------------------------------

TICKET-TO-RIDE, MEILLEUR BLOG VOYAGE 2013 !!??
Votez pour nous sur le site de Marie-Claire... un vote par jour et par personne...
merci d'avance !! Pour voter, cliquez ici

--------------------------------------------------------------------------------------------------- 

Ça y est, nous sommes arrivés sur le 3ème et dernier continent de ce périple. Ça passe trop viiiiite ! Mais ne nous plaignons pas, il nous reste tout de même presque 4 mois pour découvrir le Chili, l'Argentine, le Pérou et la Bolivie (avec Marianne !).

1er pays à visiter : le Chili

Et 1ère bonne nouvelle : grâce au décalage horaire, nous partons de Nouvelle-Zélande le lundi 4 mars après-midi et arrivons à Santiago... Le lundi 4 mars matin, ce qui nous permet de gagner 1 journée de vacances. Ahhh la magie des fuseaux horaires !
2ème bonne nouvelle : nous nous installons à la Chimba hostel dans le quartier de Bellavista ("il faut A-BSO-LU-MENT être dans ce quartier" nous avaient presque ordonné nos amis voyageurs) et là , nous retrouvons 2 amis chiliens de Chrissou qui vont nous emmener de barbecue en soirée huppée au musée de la mode et nous feront découvrir aussi bien les restos et bars "branchouilles" que les délicieuses gargotes de quartier.

Alex et Arnaud au musée de la mode : ils ont le look coco !

Faites tourner la roue !

La journée, on découvre la ville : on visite la maison de Pablo Neruda, on flâne sur la colline Santa Lucia, on prend un coup de chaud en grimpant sur la Cerro San Cristobal (faut-il avouer que nous avons fini par faire du stop pour atteindre le sommet ? non, on ne dira rien..) on se régale d'anecdotes en suivant un "free tour" de la ville...

Santiago, vue de Santa Lucia

Résultat : impossible de décoller de cette ville où l'on se sent si bien !


On fera quand même une excursion à Valparaiso, ville classée au patrimoine mondial de l'humanité où nous nous perdrons dans son labyrinthe de rues abruptes et sinueuses et sur ses collines offrant une vue spectaculaire sur le Pacifique.





Nous sommes aujourd'hui dimanche, nous avons (enfin*) pris nos billets de train pour continuer notre périple dans le sud où de nombreux treks et randonnées nous attendent. Ce qui, pour être honnêtes, ne nous fera pas de mal après les nuits festives de Santiago !

Un merci tout spécial en tout cas à Alex (qui est devenu un vrai fan de notre blog) et Gonzalo qui nous ont accueillis à bras ouverts ! (mais c'est "normaaaal" dirait Alex).

Sur ce, Claire s'en retourne apprendre son vocabulaire, vexée que tout le monde pense qu'Arnaud est espagnol quand elle-même ne sait pas aligner 2 phrases ! Soi, eres, es....

* : parce que nous aurions pu encore rester des jours à Santiago mais il reste encore tellement de choses à voir et à faire !

---------------------------------------------------------------------------------------------------

TICKET-TO-RIDE, MEILLEUR BLOG VOYAGE 2013 !!??
Votez pour nous sur le site de Marie-Claire... un vote par jour et par personne...
merci d'avance !! Pour voter, cliquez ici

---------------------------------------------------------------------------------------------------


La Nouvelle-Zélande en chiffres

- 4 422km parcourus en 23 jours, le tout dans notre magnifique camper-van !
- 72km de randonnées pédestres et 6 Litres de sueur perdus... par aisselle !
- 4 millions d'habitants pour … 32 millions de moutons, soit environ 8 moutons par kiwi !
- 2, comme ... 2 îles visitées (nous avons personnellement préféré l'île du Sud)
- 1 vol en hélicoptère

 

Nos endroits coups de coeur



La phrase qui tue


Lors d'une randonnée au parc Tangariro « C'est pas mal hein mais franchement ça ressemble à la Bourboule, nan ? »

Expressions animales

La NZ nous a permis de comprendre certains expressions … animales !

Bourré comme une otarie

S'habiller comme un pingouin
 

Se suivre comme des moutons de Panurge

 Derrière les crapauds se trouvent les princes charmants !


Le secret le mieux gardé de Nouvelle-Zélande

Les Sandflies !!!! 
Ceux qui sont déjà allés en Nouvelle-Zélande comprendront et se mettront immédiatement à se gratter de manière frénétique une partie de leur corps. D'une taille de 2mm environ, ces bestioles sont en réalité les plus effrayantes de Nouvelle-Zélande. Elles ressemblent à un moucheron ridicule mais sont pires que des moustiques après une prise de sang. Elles sont particulièrement vicieuses puisqu'aucun "-bzzz" ne vous met la puce à l'oreille. Et en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, elles vous ont piqué. Et ça gratte. Beaucoup. Et longtemps. Très longtemps. 3 semaines pour être précis.
A titre d'exemple, nous avons rencontré des touristes, obligés de cuisiner dans un van enfumé, toutes fenêtres fermées, en guettant d'un œil mauvais tous ceux qui s'aventuraient dehors et en se réjouissant de les voir se barricader sans avoir eu le temps de dîner. On vous le dit, ces insectes, ça rend aigri !
Nous, nous avons eu de la chance, nous avons plutôt été préservés. Enfin, si l'on met de côté le fait d'être obligés de porter des chaussettes DANS les tongs pour ne pas se faire piquer sur les doigts de pied ! (certains auraient choisi les piqûres, j'en conviens !)

 

 

La (petite) déception

Celle de ne pas avoir pu nager avec les dauphins .. Et pourtant nous avions enfilé une combinaison de toute beauté pour aller nager avec eux. Malheureusement, nous ne les avons pas trouvés.. Du coup, pour compenser, on nous a proposé de nager avec ... des phoques ! Et là, nouveau "coup dur' : pas un n'a daigné se mettre à l'eau pour qu'on puisse nager avec eux... Ils se sont contentés de nous narguer du haut de leur rocher ! Et ça, ça fait mal !
Mais pas de regrets car :
1/ Les dauphins sont et restent des animaux sauvages et c'est tant mieux !
2/ On a vu de nombreux dauphins Hector 
3/ On a quand même pu enfiler nos combinaisons en néoprène ! :-)


LE site à connaître

bookme.co.nz : un site qui propose de nombreuses activités à prix réduit dans toute la Nouvelle-Zélande. Et c'est comme ça qu'on a failli se lancer pour ... un saut à l'élastique ! Certains se réjouiront certainement de savoir qu'il n'y avait (mal)heureusement plus de place !

LE sosie

Nicolas Cage dans Volte/Face
Non, un maori à Whakarewarewa !

Le moment viril

Vous l'avez voulu ? Voici, la danse Haka en vrai !


A gauche, vous l'aurez reconnu : le sosie de Nicolas Cage en action !

Le moment déprimant

La visite de Christchurch et de ses rues dévastées après le tremblement de terre de 2011.

 

Le moment émouvant

La visite du village Whakarewarewa, près de Roturua, où vivent encore des familles maories. Les explications concernant l'histoire, les coutumes et les habitudes des Maoris étaient très émouvantes.

Le moment "œnologique"

Nous avons découvert les vins de la région de Malborough : Sauvignon blanc (à l'étrange goût de cassis), Pinot gris, Pinot noir et mention spéciale au Chardonnay de Rockferry que nous avons dégusté pour fêter la naissance de Valentin P. !

Le moment "frisson"



---------------------------------------------------------------------------------------------------

TICKET-TO-RIDE, MEILLEUR BLOG VOYAGE 2013 !!??
Votez pour nous sur le site de Marie-Claire... un vote par jour et par personne...
merci d'avance !! Pour voter, cliquez ici

---------------------------------------------------------------------------------------------------


Le défi de tonton Henri pour "garder les pieds sur terre (ce qui ne veut pas dire rester au même endroit !)" :

« A sillonner la planète, à s’immerger dans la diversité des peuples, on risque de perdre de vue l’essentiel, de se couper des événements fondamentaux qui façonnent l’avenir du XXI siècle, lesquels font à juste titre la primeur des journaux français. Voici un petit test pour vérifier que ces débats décisifs ne vous ont pas échappé »…. ainsi que nos réponses !

Q1. Raffarin est-il soutien de Copé ou de Fillon ?
R. Raffarin soutient très vraisemblablement Copé, surtout parce que Fillon porte des chaussettes rouges

Q2. Pour préserver la biodiversité, faut-il privilégier la pérennité du bacille de Koch au détriment de la longévité des éléphants du Parc de la Tête d’Or ?
R. La tuberculose est injuste : elle frappe les éléphants du Parc de la Tête d'Or mais pas Frigide Bardot... Le saviez-vous ? le 24 mars est la date d'anniversaire de Claire, mais aussi la journée mondiale de la tuberculose, sans qu'aucun lien de cause à effet n'ait été établi...

Q3. Depardieu est-il gentil ?
R. On peut affirmer sans l'ombre d'un doute que Depardieu est gentil : pour choisir délibérément de vivre en Tchétchénie, il faut être gentiment con...

Q4. Faut-il minorer la hauteur des minarets prévus dans les splendides paysages de la Champagnes-Ardennes ?
R. Personnellement, on s'en moque pas mal en fait, tant que cela n'affecte en rien la production de champagne....

Il semble que nous ayons eu (au moins) 3 réponses validées, donc nous pouvons nous targuer d'avoir remporté la récompense suivante ! « De revenir en France avec un regard enrichi, une hauteur de vue qui nous immunisera pour longtemps de la médiocrité du quotidien » …

Laissons tonton Henri conclure : « Je suis très content de vous offrir ce grand prix, parce qu'il ne me coûtera pas un rond, et parce que je n'en vois pas de plus précieux.... »



---------------------------------------------------------------------------------------------------

TICKET-TO-RIDE, MEILLEUR BLOG VOYAGE 2013 !!??
Votez pour nous sur le site de Marie-Claire... un vote par jour et par personne...
merci d'avance !! Pour voter, cliquez ici

---------------------------------------------------------------------------------------------------


Retour aux galeries photos

Après des heures passées dans les bus et trains asiatiques, nous voici donc en Nouvelle-Zélande où nous avons testé la visite de l'île en camper-van !


Mais c'est quoi au juste un camper-van ?


Un camper-van n'est ni plus ni moins qu'une voiture familiale, reconvertie pour permettre de dormir dedans !

Ça ne vous fait pas rêver ?

Attendez de voir... Pour vous fidèles lecteurs, visite guidée de notre "chez nous" neo-zed !
 

La cabine de pilotage

Elle diffère assez peu des cabines de pilotage traditionnelles : 2 sièges, 2 pédales et 1 volant. Les abonnés de l'auto-journal auront compris qu'il s'agit d'une automatique. A noter tout de même les tags made in wicked (tous les vans de la compagnie de location sont taggés) et surtout le fait qu'au pays des all-blacks, on roule à droite. Donc attention aux kiwis et autres moutons qui traversent...



L'espace cuisine

Malgré l'absence déplorable d'îlot central, on y trouve une kitchenette somme toute bien équipée avec de nombreux rangements, évier, gazinière portative dernier cri de marque Festina et une glacière pour stocker les produits frais tels que des bouteilles de sauvignon blanc de Marlborough.

Pas d'eau courante évidemment, il faut remplir le gros bidon en bas à droite et actionner une pompe manuelle pour que coule l'eau... qui retombe invariablement sur nos pieds, une fois l'évier vidé.

L'espace salle à manger

Pour recevoir vos amis campeurs, ouvrez la porte coulissante et accueillez les comme il se doit dans votre belle pièce à vivre. Autour de la table en particules de pin que vous aurez préalablement décorée avec goût, vos soirées seront complètement folles !


L'astuce qui change tout : pour une impression d'espace encore plus grande, ouvrez le toit ouvrant et faites admirer à vos convives la nuit étoilée neo-zélandaise !

La chambre à coucher

La chambre a coucher est à côté de la cuisine, ce qui permet, en cas de fringale nocturne, de simplement tendre le bras pour attraper de quoi se sustenter : pastrami, cornichons ou barres muesli. A noter tout de même le risque de se retrouver au réveil avec un bras coincé dans le paquet de chips ou les cheveux emmêlés dans du gruyère...


Pour les bambinos ; le lit est entièrement sécurisé pour éviter les chutes intempestives durant votre sommeil de plomb.

Le dressing room

La décence ne nous permet pas de vous montrer ce dressing à faire rêver les nombreuses accrocs au shoppings qui lisent ce blog. Nous vous dirons juste que sa taille est tellement démentielle, que l'on pourrait s'y cacher (enfin plutôt claire que nono) et qu'il est situé sous la chambre (et, donc également sous la salle à manger et si vous suivez bien, à côté la cuisine...).

La salle de bain et les WC (séparés)

Si vous rêvez de ne plus jamais avoir à récurer la lunette des WC ou à nettoyer les traces blanches de dentifrice sur la robinetterie, le camper-van est fait pour vous : il n'y en a pas !

Vous êtes en effet obligés d'utiliser les commodités externes... La journée, c'est une chose, mais lorsqu'il fait nuit et surtout froid, c'est autre chose. Bref, incontinents s'abstenir !

Si vous aimez prendre 2 douches quotidiennes, on vous recommande de choisir les emplacements situés en bordure de lac : leur fraîcheur australe est excellente pour la circulation sanguine et garantit un réveil tonique !

Enfin, pour les filous qui aiment l'aventure, une douche non autorisée dans les Holiday Parks vous assurera une montée d'adrénaline certaine (lire la note ci-contre, placardée sur la porte des douches !)....



Le jardin

C'est là l'avantage le plus merveilleux du camper-van. Avec quelques 268,700 km² de forêts, de montagnes, de glaciers, de fjord, de vignes, de lacs, de plages de sable fin (etc), votre terrain de jeux est sans limite. Aucun entretien n'est requis si ce n'est de laisser les lieux aussi propres que vous les avez trouvés en arrivant !

---------------------------------------------------------------------------------------------------

TICKET-TO-RIDE, MEILLEUR BLOG VOYAGE 2013 !!??
Votez pour nous sur le site de Marie-Claire... un vote par jour et par personne...
merci d'avance !! Pour voter, cliquez ici

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Claire et Nono se font la malle !

Faites un break : (re)vivez nos aventures en tour du monde!

----------------------------

Pour nous contacter, écrivez-nous un email
Fourni par Blogger.

Page List

Search

Ads

Template Information

Template Information

Test Footer 2

Pages

Popular Posts

Qui êtes-vous ?

Une erreur est survenue dans ce gadget