Retour aux galeries photos

AVERTISSEMENT : cet article est un concentré des bonus utilisés à Bali. En d'autres termes, il relate tous les extras (restos, hôtels, activités) qu'on s'est offerts tout au long de notre séjour dans un endroit, rappelons-le, paradisiaque. 

Il n'est donc pas recommandé aux personnes suivantes :
- Tous ceux qui habitent dans des villes dont la température est < à 5° et/ou avec un ressenti à < à 0°
- A toutes celles (et tous ceux ?) qui ont filé leur collant juste avant de partir au boulot et/ou ont glissé en talons sur la neige et/ou ont un métro bloqué ce matin, bref à ceux pour qui la journée a mal commencé!
- A tous ceux qui voudraient être en vacances, là, maintenant, tout de suite
- A ceux qui nous détestent déjà ou sont à 2 doigts de nous "défriender" sur Facebook

Effets indésirables lors de la lecture
- Effets gastro-intestinaux : pour ceux qui se seraient jetés sur les kitkats et les M&M's de la machine à café pour compenser
- Effets sur le système nerveux central : vertiges, bourdonnements d'oreille, sensation de baisse de l'acuité visuelle (stoooooooop, je ne veux pas en lire plus)
- Réaction d'hypersensibilité, due à une jalousie non contenue : urticaire, réactions cutanées, sueurs froides, picotements, transpiration...

Pour ceux qui continuent, c'est à vos risques et périls ... Nous nous dégageons de toute responsabilité quant à votre état après la lecture de cet article.


BONUS 1 - BON POUR UNE NUIT DANS UN HÔTEL DE LUXE...

Decadeau de départ des collègues d'Arnaud chez Oracle
: Hôtel Keraton à Jimbaran

Descriptif : Nous avons passé une nuit de rêve dans cet hôtel au bord de la mer, avec sa plage privée. Cocktail de bienvenue, serviettes rafraîchissantes, room service, "vrai" lit, baignade dans la piscine mais vue sur la mer : pendant 24h (on est arrivés à l'heure pile du check in), nous avons goûté au luxe.






Conclusion : le luxe, on y prend vite goût ...



BONUS 2 : COQUILLAGES ET CRUSTACÉS ...


De : Maria

: Baie de Jimbaran, réputée pour ses fruits de mer

Descriptif : Nous avons utilisé le bonus de Noël de Maria pour se faire un festin de fruits de mer dans un décor paradisiaque, le tout arrosé d'une bonne bouteille de vin ... même pas local (!).

Au menu : crevettes, poisson, clams, et homard, accompagnés d'une sauce balinaise de toute beauté !
Mais les plus beaux poissons, c'est nous !

Conclusion : un déjeuner de fruits de mer ... à tomber par terre !



BONUS 3 - BON POUR UN MASSAGE A 4 MAINS ...


De : tonton Fafa
: Iles Gili, sur le front de mer



Descriptif : le bon était pour un massage à 4 mains mais l'institut où nous sommes allés n'en proposait pas ... Du coup 2 massages à 2 mains, ça marche ?

En tout cas, nous avons adoré ce massage dans une ambiance "luxe, calme et volupté" au son du clapotis des vagues



Conclusion :  jeu de mains ... jeu divin !



BONUS 4 : BON POUR UN BAPTÊME DE PLONGÉE SOUS MARINE

De : Olivier et Coco
: Iles Gili


Descriptif : cela faisait longtemps qu'on voulait s'essayer à la plongée sous-marine.. Les Iles Gili nous semblaient l'endroit idéal pour cela. Nous nous sommes donc inscrits à un cours d'initiation. Après un descriptif théorique et technique en anglais (auquel Claire n'a rien compris) et un entraînement dans la piscine, on s'est enfin jetés à l'eau..

Et là, 40 minutes de magie à quelques mètres sous l'eau (profondeur max : 11m), au milieu des poissons et surtout... des tortues !




Conclusion : Quand la blague préférée de Claire "Pourquoi les plongeurs de Cousteau, quand ils plongent, ils plongent en arrière* ?" prend tout son sens ...

*Parce que sinon ils tomberaient dans le bateau !


BONUS 5 : BONUS A DÉPENSER A NOTRE GUISE A BALI !


De : Juju et Carole
: Bali et plus précisément Balengan Beach, Balian Beach et les Iles Gili

Descriptif : nous avons utilisé ce bonus tout au long de notre séjour à Bali ou presque ! En complément de notre budget habituel, nous avons pu choisir des hôtels de catégorie supérieure et avec piscine pour se délasser après une journée harassante faite de plongée, plage, snorkeling et massages !


Bungalow à Balengan Beach


Plage de notre hôtel - Gili T


Piscine de l'hôtel - Balian Beach

Conclusion : des hôtels plein de charme et vraiment "kiki" (hein Carole :-)) où l'on se sentait bien, bien, bien.


BONUS 6 : L'EXTRA DU PÈRE NOËL

De : Chach, Raph et Victoire
: Au scallywags, à Gili T

Descriptif : Voici les recommandations de la Mère Noel : "Extra de Noël pour faire ce que vous voulez. Évitez quand mếme de vous payer une nappe momoche brodée, ou de l'artisanat local qui ira de toutes façons TRÈS MAL dans votre salon. Bref, bouffez ou buvez". 

Nous avons donc suivi ses exigences au pied de la lettre (sans trop de mal, il faut le dire !) et avons à nouveau craqué pour un repas de poissons et crevettes, les pieds dans le sable et cette fois à la lueur d'une bougie.



Conclusion : un dîner romantique les pieds dans l'eau et la tête dans les étoiles ...(bon ok je vais me coucher)




CONCLUSION GÉNÉRALE

Nous nous sommes fait super plaisir pendant ces 20 jours à Bali, notamment grâce à vous tous !

MERCI, MERCIII, MERCIIIII, MERCIIIIIIIIIIIII  !!!
Et maintenant retour à la vie réelle ... à Sydney (ça devrait aller !)



Retour aux galeries photos

Pause culture ou presque, au moment de quitter les iles Gili....

Le plot

Tu vas rester coincé sur une ile déserte et tu n'as le droit d'emporter que 10 albums... Lesquels choisis-tu, sachant que les best of, live et compiles ne sont pas autorisés ?

Tentative de réponse par Nono (Claire demande seulement à pouvoir capter Nostalgie)


1 - Funeral d'Arcade Fire
Le choix était difficile avec Neon Bible... J'ai fini par céder pour les hymnes et les refrains chantés en cœur (Wake up, Neighborhoods..). Avec une chanson qui s'appele Haïti, c'est du tout vu pour être sur une île.

2 - Sergent Peppers & the Lonely Heart Band Club des Beatles
Forcément, sur une île déserte tu as clairement besoin d'aide, de tes amis (with a little help from our friends) ou du sergent pepper. Étant capable en temps normal d'écouter plusieurs fois de suite a day in the life, je me dis que je ne m'en lasserai pas, même pendant 20 ans ou a 64 ans (when i'm sixty-for).

3 - Attack and release des Black Keys
"Le blues c'est quoi : c'est un mec qui est dans un champ et qui gueule !" Un peu plus que ça quand c'est les Black Keys.. Là aussi faire un choix était difficile. L'avantage de cet album est qu'il est à la croisée des chemins du groupe, entre leur période à 2 et celle plus récente. I got mine étant probablement ma chanson préférée, j'assume pleinement!

4 - Abbey Road des Beatles
"Quoi ??? 2 albums des Beatles?!!" Bien oui c'est le meilleur groupe de tous les temps, et Abbey Road est un chef d'œuvre. A écouter tous les matins (here comes the sun) : ça commence en beauté avec la basse de Paul (come together) et ça parle même de "jardin de poulpe"... Vous ne voyez toujours pas pourquoi? Because tout simplement...

5 - Mezmerize / Hypnotize de System of a Down
Le groupe survolté plutôt que de mettre les doigts dans la prise, pour les coups de moins bien. En chantant les 2 voix de Serj et Daron, c'est un peu comme si tu faisais un duo avec ton meilleur copain, surtout sur Radio/Video. De soldier side a l'outro soldier side, la boucle est bouclée, l'exutoire a fonctionné. En plus t'as pas de voisins pour se plaindre du son furieux que crachent les enceintes...

6 - The Wall des Pink Floyd
Il a fallu faire un choix, et c'était dur. Je voulais Meddle, mais pour le coup il était trop court.. Avec ce double album, au moins j'en ai pour près de 2h d'écoute. En plus, être sur une île, c'est un peu comme être isolé d'un côté du mur (les murmures "is there any body out there"). Après ça tu te sens bien, un peu comfortably numb en quelque sorte...

7 - Nevermind de Nirvana
Pas de Mac Do sur mon île, mais come as you are quand même ! Pas besoin de lithium si Kurt Cobain hurle l'aliénation pendant près de 50 minutes. Et ça fait du bien tout simplement... Si j'avais pu, j'aurais pris un live, sans doute celui à Reading.

8 - Demon Days de Gorillaz
La caution hip-hop / electro de cette liste. Histoire de bouger son body et de communiquer avec les singes de l'île, s'il y en a... "Sommes-nous les derniers êtres vivants ?" questionne gravement Damon. Si tel est le cas, alors on n'a plus qu'à écouter cet album superbe et éclectique, avec le petit mouvement de tête pour accompagner les rythmes low beat (Kids with guns), voire en faisant des grands gestes du bras sur les titres un peu plus dancefloor. Ose!

9 - Requiem de Mozart
Tant qu'à y rester sur cette île, autant avoir sa messe en bonne et due forme

10 - Led Zeppelin de Led Zeppelin
On ne peut pas se passer indéfiniment de la voix de Robert Plant, des riffs rageurs de Jimmy Page ou des coups de massue de John Bonham... Alors autant prendre l'album des débuts, avec Communication Breackdown, ou encore Babe I'm gonna leave you pour tirer une larme, même aux Crusoé les plus endurcis.

Voila, cela fait 10. Une liste qui a de la gueule et très rock'n roll comme l'on pouvait s'en douter me concernant... Mais au moins pas de lassitude possible avec ces génies !

Du coup, un certain nombre d'artistes géniaux passent a la trappe... Et pour eux la sentence est rude :
Mickael Jackson / the Who / Rolling Stones / Jimi Hendrix / Bob Dylan / David Bowie / Rage Against the Machine / Archive / Air / Serge Gainsbourg / tous les groupes de Jack White / Queen / Nofx / Ray Charles / Stevie Wonder... Et j'en passe... Désolé les gars, il fallait faire un choix !

Et vous qu'auriez vous emporté ??

Remarques en vrac :
1. les albums ne sont pas classés par ordre de préférence
2. "c'est la parité homme / femme qui en prend un coup" - Claire
3. "pas de Joe Dassin ??" - Claire
4. "NI DE CLAUDE FRANCOIS ?!!!!!! ARGHHHHHHH" - Claire

-->

Ça y est, les vacances, c'est fini !

Non, non, nous ne sommes pas de retour en France mais pendant une semaine, nous avons fait une sorte de break dans notre TDM. Nous avons ainsi troqué les bus sans climatisation contre les voitures avec chauffeur ; le gin (jeu de cartes se jouant à 2) contre le dumball (jeu de cartes se jouant à 3) ; les comptes en monnaie locale (alors, un cocktail équivaut à 1/5 de notre budget quotidien mais si on renonce au déjeuner et au dîner, ça peut passer) contre ceux en Euros (« pas cher, j'en prends 3 ! »), les déjeuners sur le pouce contre les dîners les pieds dans le sable, le vernis écaillé contre des séances manucures, les coups de soleil version homard contre la dégustation d'homards... au soleil, l'extra « hot shower » contre l'extra bed ...etc

Tout a commencé le 15 janvier. Date à laquelle nous a rejoint notre amie Pauline pour une semaine de vacances à Bali. Tout excités par ces retrouvailles, nous sommes allés la chercher à l'aéroport avec, comme cadeaux de bienvenue, une noix de coco et une pancarte « Pauline la plus belle et la plus intelligente » (bon en fait, c'était pas vraiment écrit ça mais la décence ne nous permet pas d'écrire sur ce blog le contenu du message) . Elle-même est arrivée avec de chouettes surprises, car, même si elle n'avait pas ses bagages bloqués à Amsterdam pour cause de neige (« ah oui, c est vrai que c'est l'hiver en Europe ! ») elle avait le plus important : le vin et le fromage !


Premier apéro débrief des 3 derniers mois, c'est booon

Durant ces 8 jours, nous avons découvert ensemble Bali, ses plages Balangan Beach, Jimbaran et Sanur (voir galeries photos), ses villes (Ubud et Kuta) et la très belle région du Centre avec ses rizières (galerie photos). Tout ça dans une joyeuse ambiance de colonie de vacances !

Merci Pauline d'être venue ! Grâce à toi :
  • on a bien été gâtés : livres choisis avec soin, magazines (j'ai dévoré tous les articles et même (surtout?) « Stylées dans le froid : 20 looks glam et chauds », « Je veux un teint d'été en hiver », « 20 idées pour un hiver tout doux »), crèmes solaires (merci Jov!), médicaments très ... personnalisés (merci Thierry et ND !) et surprises toutes mignonnes (merci Aurélie!)
  • on a re-goûté aux joies de l'apéro vin-fromage le temps d'une soirée et on a passé d'excellentes moments avec toi
  • ET AUSSI : notre bronzage ressort encore mieux sur les photos !!!

SALUT POPO, TU VAS NOUS MANQUER !!


ps : bon ok, les vacances c'est pas tout à fait fini … Mais je ne vous dirai pas qu'on est présentement aux Îles Gili !





Retour aux galeries photos

Les bonnes résolutions vont souvent de pair avec la nouvelle année et (re)prendre le sport est généralement dans le top 10 de celles-ci ! Et ce n'est pas parce que je suis à l'autre bout du monde que je ne vais pas m'y coller !

En ce début janvier, je décide donc de tenter un cours dans l'un des parcs de BKK. J'enfile ma tenue de sport : short-débardeur-brassière, (qui est aussi accessoirement ma tenue "randonnée en montagne", "promenade dans la campagne", "apéro entre amis","barbecue festif", "soirée en ville" ... et ce, depuis 3 mois), je rechausse mes s(c)andales violettes qui me font office de baskets (ça c'est dur !), je m'hydrate et remplis ma bouteille d'eau.
Et c'est parti mon kiki ! Enfin presque : d'abord, il faut trouver le parc. Ce sera Lumpini. On y arrive en milieu d'après-midi, (non pas en petites foulées mais en taxi : il faut s'économiser !). Et puis, comme il fait chaud et que c'est encore tôt, je décide de faire une petite sieste à l'ombre d'un arbre (il faut se préserver, avant de commencer !)


Quand soudain j'entends de l'autre bout du parc les premières notes de Gangnam Style. En 2 temps, 3 mouvements, je suis debout prête à me déhancher sur la musique et traverse le parc en courant : attendeeeeeeeeeeeez-moi, j'arriiiiiiiiiiive ! Un mono au T-Shirt orange avec l'inscription "aérobic" me le confirme : c'est bien mon coup de sport qui commence dans 10 minutes.
Quelques étirements et 4 "Gangnam Style" plus tard (oui 4 à la suite c'est DÉFINITIVEMENT trop), je suis prête à commencer avec mes co-équipières de tout âge et un prof ... à fond les ballons ! Force veeeeerte !



Et c'est parti pour 35 minutes de cours.

Ho hisse, la saucisse

Allez Claire, on lance la pa-patte

Trop concentrée sur la chorégraphie, je ne me rends pas compte de tous les thaïlandais qui rejoignent le cours petit à petit. Quand je me retourne tout à coup ... on est 1 000 !

Où est Claire ?

Et voici en vidéo un petit condensé de ce cours... Un, Dos, Tres !




I did it !!! (et maintenant je joue avec ma bouteille d'eau)




Et ça y est, nous sommes de retour à BKK après 1,5 mois au Laos et au Vietnam du Nord. Le temps pour nous de (déjà) faire notre 3ème bilan..

Le Laos et le Vietnam en chiffres
58h30 de bus, 24 heures de train (presque chrono), 2h15 de ferry, 1h d'avion (mais un 1er janvier, ça compte double !). Soit 3 jours et demi dans les transports. Quand le message "10 conseils (vraiment) utiles pour bien voyager" prend tout son sens ...


Les villes coup de cœur : Hoi An au Vietnam, Luang Prabang au Laos : des villes où l'on s'y sent bien bien bien (y a-t-il un rapport avec le fait qu'on y mange aussi bien bien bien ?)


Les paysages les plus spectaculaires : Les caves de Phong Nha, et la Baie d'Along


Les spécialités miam miam 
- Au Vietnam : le café Vietnamien (glacé de préférence), les spécialités locales de Hoi An (White Rose, Wolton, Cao Lai ...), le Pho, le bun bo et le bo bun (à ne pas confondre), les spring rolls (frais et frits)
-  Au Laos : Les barbecues, le laap et le sticky rice !


La pire expérience culinaire
A Vang Vieng au Laos.
Quand les photos parlent d'elles-mêmes ... 


Notre plus grosse honte : devoir chanter la Marseillaise dans un restaurant français de Hanoï, suite à un défi lancer par notre (ex) ami Rouleau... Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour un bon dîner français ! Voir le défi


Notre plus grande fierté :  nous être sentis en meilleure forme qu'un laotien de 20 ans pendant une randonnée de 10km (durant laquelle il nous a accessoirement perdus).




ps : sur la vidéo, il bluffe !


Le coup de gueule : au retour de notre trek de 3 jours dans la région de Mai Chau près d’Hanoï. Le passage par l'agence fut "épicé". Ok, il nous arrive à tous de faire des erreurs, mais nous envoyer pendant 3 jours dans les montagnes sans guide, quand même !!! Voir l'épisode ici


La chute ridicule : pour une fois, ce n'était pas celle d'une blague ratée mais une chute bel et bien réelle. "En redescendant d'une colline au Laos, je suis tombée comme une débutante. Et c'est les 4 fers en l'air, une jambe dans le vide, la main agrippée à un tronc, que j'ai attendu qu'Arnaud vienne me relever.. pour repartir, certes en boitant légèrement mais la tête haute, gardant le peu de fierté qu'il me restait. Même pas mal !"


Notre plus grosse galère :  une fuite des toilettes qui s'est déclarée ... à notre retour de soirée du 31. Et donc devoir déboucher lesdits toilettes, à 4h du mat, un chapeau à paillettes sur la tête. Commencer l'année les pieds dans la m----, ça porte chance, non ?


Notre plus grande peur : traverser une rue à vélo à Hué


Les bonnes affaires du mois : on pourra dire que notre séjour au VN nous aura rapporté gros. Au total, on aura récolté 230$, en guise de compensations et de remboursements divers, à savoir : 12$ de nuit d'hôtel à Cat Ba (car pas d'eau chaude sur notre jonque pendant notre croisière sur la Baie d'Halong), 18$ à Hanoï (soit l'équivalent d'une nuit, pour s'excuser de la fuite d'eau dans notre chambre d'hôtel à 4h du matin- voir plus haut), 200$ à Hanoï (remboursement de notre trek pour cause de ... guide oublié !). Ce qui compense largement les petites arnaques dont nous avons fait les frais !


L'expérience bizarre
Pour Claire : se faire caresser la tête ... et enlever les cheveux blancs (!) dans un café par la propriétaire et sa fille pendant 10 bonnes minutes. Euh, vous voulez pas m'apporter mon café plutôt ??
ps : et bien aussi étonnant que cela puisse paraître, elles les ont trouvés doux mes cheveux !!
Pour Arnaud : faire pleurer les enfants dans des bus au Laos ou dans des villages dans la région de Mai Chau. La barbe, peut-être ?


Le plus gros fou rire
sur la Baie d'Halong.
Sans raison ... et sans alcool.


No comment !


Les rencontres
- La rencontre "coup de pouce" : avec Juliette à Hoi An, qui nous a donné plein de bons plans et notamment nous a conseillé le Mai Fish pour notre dîner en amoureux, de tester les brochettes de rue et le café vietnamien et d'aller visiter les caves de Phong Nha

- La rencontre en 4 étapes : celle avec Summer et Armand, dits Mr et Mme Bouvier, qu'on a rencontrés le jour de Noël à Cat Ba puis, qu'on a croisés complètement par hasard quelques jours plus tard à Mai Chau. On les as revus au Laos à Luang Prabang puis à Vang Vieng. A chaque étape, on partageait quelques bières et nous nous sommes dits au revoir de bon matin ! Bonne continuation à vous les copaings !

- La rencontre providentielle : celle d'Allenda. Claire venait de se péter la gueule et avait besoin de désinfectant, Arnaud avait un problème de lentilles. Une vraie équipe de bras cassés, quoi ! Alors que l'on s'apprêtait à faire demi-tour et rentrer à l'hôtel, a surgi de nulle part une jeune fille dynamique qui a sorti (avant même qu'on ait le temps de lui demander) pansement et produit à lentilles. Yeux humidifiés et bobo réparé, c'était reparti mon kiki !

-  La rencontre multiculturelle : avec toutes les personnes rencontrées lors de notre journée de trek dans la région de Luang Prabang. Ce fut un plaisir de passer cette journée avec eux. Un beau moment qui s'est soldé par un dîner fort sympathique.


- Nos plus mauvais jeux de mots : on ne pourra pas dire que le Vietnam nous aura beaucoup inspirés, à en croire les titres de nos messages. 
- Il n'y a que Mai Fish qui m'aille
- Hué, hué capitaine abandonné
- La baie d'Along en large et en (a)long
- Mai Chau, Mai Chau (Man) 


Le plus beau compliment : "Et vous, vous êtes étudiants ?" (merciiii Isabelle )


- L'énigme du mois : Le bus de nuit entre Savanakhet (Laos) et Hué (Vietnam). Mais que font les passagers entre 3h du matin (heure à laquelle le bus arrive au poste frontière) et 8h du matin (heure à laquelle le poste frontière ouvre) ????!!!!  Comme on n'a pas voulu en faire l'expérience, cela restera à jamais un mystère.


- Le site de référence : homemadevietnam, un blog tenu par une française expatriée au Vietnam avec de nombreuses adresses utiles et de conseils faits maison !


- Ce qu'on a appris sur nous : On DÉTESTE le kayaking ! C'est froid, c'est mouillé et ça fait mal aux bras !


Et enfin :
Les bonnes résolutions 2013
Pour Arnaud : manger plus de gras (il parait que vous vous inquiétez quant à son poids, mais rassurez-vous, il mange à sa faim !)
Pour Claire : laisser plus de gras à Arnaud ("oups, t'en voulais ?")

ET SURTOUT : CONTINUER A EN PROFIIIITER !!!!

Comme d'hab', il y a pléthores de photos ! Tout est à jour dans la galerie photos !!



Retour aux galeries photos



Retour aux galeries photos

1er janvier, 11:25

Réveil... à l'alka seltzer ! Nous sommes toujours à Hanoï, le superbe réveillon a laissé des traces (voir article précédent), mais nous allons essayer de profiter de notre dernière journée au Vietnam. Bon pour la visite du mausolée de Hô Chi Minh, c'est raté... le monument ferme à 11h. C'est dommage, non pas que l'on souhaitait admirer le bâtiment au style disons, soviétique ou y apercevoir la dépouille momifiée de l'ancien leader communiste (vision bizarre non ?).. c'était surtout pour toucher d'un peu plus près la ferveur encore vive des vietnamiens pour l'oncle Hô.


En un temps record nous réussissons à faire nos sacs (en 2 jours, nous avons eu le temps de vraiment investir la chambre, surtout Claire !), prendre une douche et sortir de l'hôtel avant l'heure limite de check-out ! La faim guide nos pas, il nous faut impérativement manger pour éponger le trop plein d'alcool de la veille et boire pour nous réhydrater. Direction donc une échoppe de rue sympathique découverte au gré de nos ballades dans la vieille ville, près du lac. La soupe de vermicelles et de poisson est délicieuse et fait vraiment le job comme on dit. Merci la cuisinière !

S'ensuit une dernière ballade dans la ville, un dernier café vietnamien (une merveille) et un départ en taxi vers l'aéroport direction le Laos !

...We're Back ! in Laos...

Nous arrivons à Luang Prabang. La recherche de l'hébergement vers 19h est un peu pénible. Beaucoup d'hôtels et guest houses sont complets ou bien trop chers. Nous passons une petite heure chargés de nos gros sacs à arpenter les rues bordant le mékong à la recherche du meilleur rapport qualité / prix et finissons par trouver notre bonheur (enfin pas tout à fait... mais la encore, ça fait le job).

Nous dînons ensuite près du marché de nuit et notre première impression de la ville est bonne (et se confirmera par la suite). Nous passerons 4 jours sur Luang Prabang, mais aurions pu y passer une semaine de plus !

Au programme : visite de la ville, des ses maisons coloniales françaises et laotiennes, de ses wats et du Mont Phousi, ballade au bord du Mékong, découverte de la région en 2 roues (on s'y perdra de manière plus ou moins volontaire, perdant au passage patience...), baignade dans les cascades, visite d'un refuge pour de gros ours asiatiques...


A Luang Prabang, il y a toujours quelque chose pour s'émerveiller... Tiens au coin de la rue ça joue à la pétanque ? On s'exclame : 'taing con ! c'est qu'ils sont bons les laotiengs !


Le matin sur le marché, il ne faut pas s'étonner pas de trouver du rat grillé. Vous pourrez aussi apercevoir des bonzes défilant dans les rues pour récolter les offrandes des habitants - ce spectacle assez beau est néanmoins perturbé et perturbant, nombres de touristes intrusifs prenant des photos à quelques centimètres des moines... avec flash, alors qu'il fait encore nuit noire... les bonzes ont beau être matinaux, ils doivent en avoir plein le dos...


Chérie, chausse tes crampons, on part en rando ! 


Le Père Noël ayant été très généreux cette année, nous en profitons pour faire une bien belle excursion d'une journée dans les montagnes alentours. Nous partons avec Tiger Trails (agence d'éco tourisme réputée pour son engagement auprès des minorités ethniques) avec au programme que du physique, de la randonnée, ça grimpe, ça descend, le tout à un bon rythme ! Mais pas de soucis, avec la bonne préparation népalaise, on avale les kilomètres presque sans transpirer !

Avec le petit groupe (quelques français, Coraline, Nicole et Eric, des allemands, nombreux... et un américain!), nous traverserons des villages Mongs et Kama, ferons une halte à l'école et serons contents d'avoir ce coup-ci, de bons guides anglophones qui nous expliquent pas mal de choses sur la vie dans ces villages reculés. Merci Moune pour le beau cadeau !!!!!!

Faut bien secouer... 

La route entre Luang Prabang et Vang Vieng est aussi belle que sinueuse et rocailleuse ! Pour notre plus grand plaisir fessier, c'est  un véritable tape-cul. Si en plus comme nous vous avez la chance d'occuper le fond du mini-van, ça secoue !! Certains parviennent tout de même à dormir...


Cliquez ici pour voir toutes les photos de Luang Prabang !

(NOT) tubing in Vang Vieng


Nous passerons ensuite 3 jours à Vang Vieng, qui n'est pas la plus typique des villes laotiennes : il y a  un nombre incalculable de bars et restaurants... qui proposent tous le même menu et diffusent toutes sans exception des séries télé, enfin, juste une : Friends. Ancien paradis des jeunes -dénudés- en recherche de teuf, l'activité principale heureusement révolue consistait à monter sur des chambres à airs et à descendre la rivière en allant de bars en bars, tout en sirotant des cocktails détonants à base d'alcool et d'opium ! Cela porte même un nom : le tubing. Le sinistre nombre de blessés et tués a finalement poussé les autorités à faire cesser le carnage, sous l'impulsion de l'Australie (car ce sont surtout de jeunes australiens qui pratiquaient.. ou succombaient..).


Fort heureusement, c'en est donc terminé, car la véritable héroïne de Vang Vieng, c'est bien Mère nature : à perte de vue, des rizières, des champs, des forêts et des gigantesques massifs de calcaire. Nous éviterons donc soigneusement la ville et nous concentrerons sur les ballades alentours, avec des déjeuners succulents dans des fermes, des baignades dans la rivière ou dans le fameux Blue Lagoon. Le tout sous un soleil de plomb ! On sera ravis de recroiser pour la 4ème fois Armand et Summer, rencontrés au Vietnam et de passer de bons moments avec eux pour notre dernière soirée laotienne...

Cliquez ici pour voir toutes les photos de Vang Vieng !


Demain, retour sur Bangkok avant Bali, où... nous retrouverons Popo !!!! 

Une soirée qui s'annonce classe.. Merci d'ailleurs aux Dolard et aux Cleret pour le champagne (et le fois gras, et les morilles, et les gambas, et les mignardises, et le vin, et le reste ...!)



Mais très vite, le naturel reprend le dessus  !



Le décompte (en vietnamien) depuis la place de l'opéra à Hanoï...



BONNE ANNÉE A TOUS !!!!!!!!!!!!!!!

Certains parmi vous (que nous ne citerons pas) nous demandent de raconter l'envers du décor de ce tour du monde, de faire la lumière sur nos plans galères et de mettre en avant nos déboires. Et bien ça y est, on l'a eu notre mésaventure!

Tout commence le 28 décembre quand nous prenons place dans le mini-van qui nous emmène à Mai Chau. Pour découvrir cette région au pied des montagnes  et peuplée d'ethnies minoritaires, nous avons décidé, une fois n'est pas coutume, de passer par une agence. En effet, un guide nous parait nécessaire pour explorer au mieux cette région et communiquer avec  les habitants, en particulier les Thaïs Blancs et les Mongs.
Le programme de ce séjour de 3 jours / 2 nuits est plus qu'alléchant : trekking, vélo, découverte des villages de montagne, ballade dans les rizières, nuit chez l'habitant dans des maisons sur pilotis...

Pendant le trajet, nous commençons à parler avec Ngi, 20 ans, qui rentre chez ses parents pour le WE. A ce moment là, ni lui ni nous, ne savons alors que, par la force des choses, il sera notre guide pour les 3 prochains jours !
Car très vite, il y a une "couille dans le potage" : le chauffeur pense partir pour 2 jours seulement, on est les seuls touristes alors qu'on devait être 4 et surtout pas de trace de notre guide !
Au bout de quelques kilomètres, l'agence nous appelle finalement en nous annonçant qu'ils ont eu un problème et que Ngi s'occuperait de nous ce jour là mais que dès le lendemain on retrouverait notre guide. On se dit que ça ne change pas grand chose et on accepte de continuer quand même.
A notre grand dam : car le guide, on ne le verra jamais ! Et pendant 3 jours, on se fera "trimbaler" par Ngi (charmant au demeurant), sans vraiment comprendre ce qui se passe. En réalité, on n'aura des explications (assez fumeuses) qu'une fois rentrés à Hanoï : de quoi alimenter une certaine... impatience (pour rester politiquement correct) pendant le trip.


Sur la route de Mai Chau.
Nous étions alors encore confiants en l'avenir ! :-)

Mais puisqu'en 2013, il faut être positif parait-il, je ne vous raconterai pas les changements de programme toutes les 5 minutes (- What is the program now ? - - Euh I don't know, you could sleep), je passerai sous silence nos nombreuses questions restées sans réponses, les incompréhensions et les quiproquos, je ne mentionnerai pas les fois où nous nous sommes perdus à vélo ou à pied, je ne remettrai pas en doute l'anglais et le sens de l’orientation (et des distances !) plus qu'approximatifs de Ngi (Exemple lors de notre dernière ballade. A 12h : it is 5km far. A 13h : we should arrive in 6km A 14h : euh ... we should call a car), je ne décrirai pas notre frustration de ne pouvoir communiquer avec les gens qui nous accueillaient et notre difficulté à comprendre leurs us et coutumes.




Mais je fais quoi d'eux maintenant ? Ils ne veulent plus dormir !



Non, je ne ferai rien de tout cela car même si l'on a été un peu déçus, il faut avouer :
- que la région était magnifique, entre rizières et rochers calcaires sortis de nulle part.



- que nous avons été accueillis à bras ouverts et avons pu profiter de l'hospitalité de nos hôtes (même pas proportionnelle au nombre de verres d'alcool de riz !)

Dîner dans une famille Mhong

- que nous sommes vraiment allés hors des sentiers battus, à en croire les pleurs des enfants quand ils nous croisaient ! (techniquement ce n'est pas la première fois qu'Arnaud fait peur aux enfants. Déjà, dans un bus au Laos, une mère avait dû le cacher avec son blouson pour faire cesser les cris de son enfant)

 Enfant qui se cache après avoir vu Arnaud
- que nous avons été en parfaite harmonie avec la nature, les éléments et les animaux
30 millions d'amis

Fais comme l'oiseau...
Bref, une escapade qui n'a pas tenu complètement ses promesses.. Pas de bol d'oublier le guide ! Mais on ne va quand même pas se plaindre, hein. C'était bien bien bien. Pour accéder à la galerie-photos, cliquez ici


ps : Je tenais à m'excuser auprès des 2 Français croisés à l'agence en rentrant du trip. J'étais un peu (?) remontée et je crois que je leur ai fait un peu (?) peur.... s'ils tombent sur ce message, qu'ils sachent que j'en suis désolée ! En tout cas, je crois que j'ai fait perdre à l'agence 2 clients potentiels !




Claire et Nono se font la malle !

Faites un break : (re)vivez nos aventures en tour du monde!

----------------------------

Pour nous contacter, écrivez-nous un email
Fourni par Blogger.

Page List

Search

Ads

Template Information

Template Information

Test Footer 2

Pages

Popular Posts

Qui êtes-vous ?

Une erreur est survenue dans ce gadget