Voila, la boucle est bouclée, notre projet Tour du Monde est désormais derrière nous et c'est ainsi que prend fin l'aventure Ticket-to-Ride ! Merci à tous ceux qui nous ont lu et encouragé. Nous avons pris beaucoup de plaisir à partager notre voyage sur ce blog. En espérant qu'il sera utile à d'autres voyageurs... n'hésitez pas à nous contactez par email (ztickettorideblog@gmail.com).

Bon voyage à tous !


Voila, après un retour au bercail célébré comme il se doit et un tour de France estival des familles et amis, il était temps que l'on se penche sur le bilan. 

Car il s'en est passé des choses depuis notre départ en octobre 2012 !
Retour donc sur nos tops, nos flops, nos coups de cœur et même... nos coups de gueule !



Des chiffres (et des kilomètres) !


- 47 190 km parcourus en avion
- 26 336 km parcourus par voie de terre
- 25 632 photos prises
- 338 heures de bus
- 89 heures de voiture
- 84 heures de train
- 40 minutes de vol en parapente
- 23 heures de ferry
- 10 pays visités
- 3 pays par lesquels nous avons transités moins d'une semaine (Brésil, Thaïlande et Australie)
- 3 continents
- 3 coupes de cheveux pour Arnaud
- 2 vols en hélicoptère
- 0 embrouilles (agression, vol à la tire, perte de passeport, brulure solaire à Tupiza... )


Ticket-to-Ride.fr - le blog en chiffres


- 33 645 pages vues (so far)
- 2 041 vidéos vues sur Youtube
- 1 726 photos publiées sur le blog
- 1 000 et quelques Likes sur Facebook
- 184 commentaires sur le blog
- 120 articles publiés
- 10 bonus (au minimum !)
- 5 défis, presque tous réalisés !



Nos petits (et grands) exploits : 

- Citons les ascensions (plus ou moins réussies) du Gyanjin Gompa, du volcan Villarrica, de l'Huayana Potosi...

- Les treks : au Langtang, à Mai Chau, en Nouvelle-Zélande, au Torres del Paine, autour du Salkantay et du Machu Picchu...

- Nous maintenir en forme physique : une bonne dose de marche à pied donc, mais aussi un peu de surf, de vélo et même.... un cours d'aérobic en plein air à Bangkok !

- Le baptême de plongée sous marine aux Iles Gili

- La marche sur le glacier Fox et l'évacuation d'urgence !!!

- Ne rien nous être fait voler ! ce qui nous a pas empêché de perdre une ou deux choses en route...


Nos plus beaux flops... 

- Les progrès de Claire en espagnol,

- L'assiduité d'Arnaud pour le yoga,

- Les visites aux salons d'épilation pour Claire,

- La tenue de notre budget : +17% !


Nos rencontres animales

Car oui, nous on aime se confronter à la vie animale !
Baleines, condors, dauphins hector, les walibis dans la nuit néo-zélandaise et même les poules n'ont plus de secrets pour nous...
La preuve, il y a un Best Of... Animals!


Nos paysages coups de coeur


- Langtang - Népal
- Désert du Thar - Inde
- Les alentours de Vang Vieng - Laos
- La Patagonie - Argentine et Chili
- La Valle de la Lune à San Pedro de Atacama - Chili
- Le Salar d'Uyuni et la cordillère du Lipez - Bolivie
- Le Machu Pichu et le trek du Salkantay - Pérou
- L'île du Sud de la Nouvelle Zélande
- Le parc de Tongariro (photo ci dessus) - Nouvelle Zélande
- Les chutes d'Iguazu - Argentine et Brésil

Liste non exhaustive ! 
Vous voulez vérifier par vous même ? Ca tombe bien, il y a un ptit Best Of... Nature!


Nos villes coups de coeur

On ne les aime pas pour les mêmes raisons, mais on les aime quand même !

Buenos Aires : l'épicurienne... ses restaus, ses cafés, son Malbec, ses parillas, ses habitants...

Sydney : pour sa qualité de vie inégalable...

Cusco & Arequipa : des villes coloniales jolies comme tout. Mention spéciale au couvent Santa Catalina d'Arequipa.

Varanasi : Mythique. Sacrée. Frénétique. Colorée... (photo ci contre)

Bangkok : comme dirait Guy, "ça pue, c'est moche et c'est pollué... mais qu'est-ce qu'on s'y sent bien" ! En plus pour Arnaud, c'est un peu comme à la maison...


Nos rencontres

Un voyage, c'est fait de rencontre et ça crée des liens... citons quelques rencontres très plaisantes : Rajesh et sa famille à Udaipur, Julien & Nathalie à l'horrible frontière indo-népalaise, Pemma et Gail au Népal, Armand & Amber au Vietnam le soir de Noël, Chris Beerman en mode farniente à Bali, Alex & Gonzalo pour une semaine de fête Santiago, Bret & Annie les agriculteurs néo-zélandais, les TDM Romain & Charlotte qu'on ne présente plus, les Coppenslobet Sylvain & Sophie en Bolivie, Eric, Nicole et Coraline au Laos, Karim et Rafika à Punta Arenas... des visages, des sourires, et surtout de bons moments partagés !



Notre palme de la gentillesse

On ne peut pas se plaindre, nous n'avons rencontré que des gens sympas qui nous voulaient du bien. Mais il est arrivé que l'on croise, des personnes à part... Alors une mention toute particulière aux peuples Népalais et Balinais, dont la gentillesse et la douceur sont incommensurables. Et surtout un grand merci !


Nos coups de gueule !

On ne peut pas dire qu'on ait été très stressé pendant le voyage... mais certaines choses ont quand même réussi à nous exaspérer !

- Faire la queue en Asie : c'est mission impossible, préparez vous à être piétinés ! Mais bon, pour un tampon sur le passeport à une frontière paumée, il faut se faire violence et jouer des coudes !

- Les détritus : un point commun entre l'Asie et l'Amérique Latine, c'est la quantité de détritus qui traînent dans la nature ou dans les rues, beurck !

- Les groupes de touristes : sans gêne et mal élevés... Ils donnent à manger aux animaux sauvages, commentent lamentablement des spectacles indescriptibles et vous marchent dessus ; pas de pot, ils sont au même endroit que vous et ils sont 30 ! Il y a heureusement d'autres types de touristes (exaspérants) et on en avait parlé dans la "petite typologie (subjective) du voyageur"....

- Les agences de voyage : c'est soit parfait, soit... catastrophique ! Mais il y a une tendance : quand ça part en sucette et qu'on a besoin de leur aide, il n'y a jamais personne !


Nos coups de fourchettes (et de baguette !)

Ceux qui nous lisent le savent : on adore voyager, mais par dessus tout, on adore MANGER !

La baguette d'or revient évidemment à l'Asie (Thaïlande, Vietnam et Bali en tête). On ne s'en lassera jamais. JAMAIS !

La viande d'argent revient à l'Argentine (et aussi au Chili).. inouïe

Le sushi de bronze... au Pérou !



Le point score

On en a parlé à plusieurs reprises dans le blog... Tout au long du voyage, nous avons joué au Gin Rami. Après 5 mois à se tirer la bourre, Claire a explosé en vol, courant après un retard qu'elle ne rattraperait jamais. Arnaud gagne (logiquement ?!) 22,702 contre 24,030 pour Claire et se voit ainsi offrir un resto de son choix!

On peut facilement considérer que cela fait plus de 1,000 parties jouées.... Vous avez dit "addicts"?

Pour tout savoir du Gin, comme par exemple que cela a été inventé en 1909 par un américain du nom de Baker, allez sur wikipedia...



Les moyens de transport alternatifs

Si l'on a passé beaucoup de temps dans les trains et surtout dans les bus, cela ne nous a pas empêché de tester d'autres moyens de transports. Petite revue des moyens de transport alternatifs :

Rickshaw
: en Inde et au Népal
Points forts : il y en a partout, en masse et ils sont capables de se faufiler dans le trafic et les rues escarpées
Points faibles : pas toujours très confort, ils ne sont pas adaptés au voyage moyenne et longue distance... et il faut savoir négocier ferme pour ne pas se faire entuber !
Variantes : tuk-tuk en Thaïlande, Bemo en Indonésie, Pousse-Pousse au Vietnam...

Parapente
: Pokhara au Népal
Points forts : silencieux, écologique, jouissif
Points faibles : y a quand même des risques, non ?
C'est qui qui qu'on remercie ? Julien et Nath qui nous ont plus que motivés !
Lire l'article

Chameau

: désert du Thar, Inde
Points forts : mmm... on cherche toujours
Points faibles : énorme consommation d'eau, mauvaise odeur, (très) inconfortable, lent
Variantes : le cheval, le bourricot
Lire l'article

Vélo tandem
: Mendoza, Argentine... sur la route des vins !
Points forts : permet à l'un des passagers (Claire) de ne pas pédaler
Points faibles : route des vins = alcool = DANGER !!!!
Lire l'article

Campervan
: Nouvelle-Zélande
Points forts : c'est l'aventure !!!
Points faibles : pas de douche
Lire l'article

On aurait également pu citer : la pirogue laotienne, le voyage sur le toit du bus népalais, le 4x4 bolivien...


Un peu de culture nom d'une pipe ! 

Voyager c'est bien, mais ça n'empêche pas de lire, d'écouter de la musique et même de regarder des films! Alors retour sur quelques oeuvres dignes d'être citées :

Sur notre table de chevet... 

Loin de Chandigarh de Tarun J. Tejpal, pour s'imprégner de la magie indienne,
Tragédie sur l'Everest de Jon Krakauer, à lire après avoir gravi un sommet,
La trilogie 1Q84 d'Haruki Murakami, parce qu'on en est fan,
La maison aux esprits d'Isabel Allende, superbe, une saga familiale d'Amérique Latine
Les fabuleuses aventures d'un indien malchanceux qui devint milliardaire (Slumdog Millionaire quoi) de Vikas Swarup... c'est cliché de lire ce livre en visitant l'Inde, mais il faut reconnaître que c'est plaisant !

Dans l'iPod d'Arnaud....

Bebo Valdes y Cigala, Lagrimas Negras
Tom Waits, Blue Valentine
Miles Davis, Kind of Blue
Foxygen, We Are the 21st Century Ambassadors of Peace and Magic
La playlist TDM des copains.... pour Claire ! Attention à l'overdose de Joe Dassin...

Mais aussi, Archive, Arcade Fire, Pink Floyd, The Beatles, Philip Glass, Gorillaz, Rodrigo y Gabrielle, Nick Drake, Cesaria Evoria, C2C, The Black Keys, du rock beaucoup, et bien sur les 10 albums indispensables sur une île déserte (voir article du mois de février...)

.... pour nos soirée DVD :

Des séries : Homeland, Games of Thrones, The IT Crowd, How I Met Your Mother...
Des films avouables : Django Unchained, Skyfall..
... et d'autres inavouables !


On va regretter... 

La marche à pied quotidienne,
Les parties de Jungle Speed avec les locaux,
Les échoppes de rue en Asie,
D'avoir raté le mariage de Melow et Gilles,
De ne pas avoir rendu visite à Clément à Ho Chi Minh,
La viande et le vin d'Amérique latine, la nourriture en général en Asie,
De ne pas avoir pu grimper sur les volcans indonésiens et d'avoir du redescendre avant d'atteindre les 6000m de l'Huayna Potosi,
... d'être rentré... rohhh ça vaaa, on déconne !

...mais on ne va pas regretter :

Les sandwichs jambon / fromage quotidiens en Amérique du Sud,
Les intoxications alimentaires en Bolivie et au Pérou,
La férocité de certains moustiques en Inde,
Les sandflies néo-zélandaises,
L'éloignement lorsqu'il s'agit des débats politiques français,
Les toilettes immondes,
Les dortoirs à 10 en Amérique du Sud (avec des ronfleurs professionnels),
Nos kilos perdus,
Les mauvais vins en Asie,
Nos pantalons à zip de trekking,
De ne pas être allé à Bariloche (même si on ne saura jamais...)


On les portait... mais ça ne nous a pas servi !

Il est de coutume de partir en voyage avec (beaucoup) trop de choses dans son sac à dos. Pour 9 mois, on a réussi à se limiter... enfin presque ! Revue de ce dont on ne s'est jamais servi et qu'on a porté malgré tout pendant 9 mois :
- des batteries de rechange pour la lampe frontale (bravo Quechua !),
- un antivol à vélo, censé être pratique pour attacher ses bagages en Inde notamment,
- une corde à linge et ses pinces,
- un camel back (ah bon, t'avais ça dans ton sac ? on aurait pu s'en servir non ??!!!),
- un pantalon et un débardeur coincés au fond du sac de Claire (avec le camel back)...

On s'en sort pas si mal... On a croisé des voyageurs qui trimballaient entre autres, une moustiquaire imbibée (à priori, ils ne s'en servent toujours pas à Toulouse !), des masques et tubas, de la mousse à raser (mais pas de rasoir), un butagaz et une bombone de gaz qui n'étaient pas compatibles, et même.... des boules de pétanque !

Pourquoi ne pas les abandonner quelque part nous direz-vous ?

"Parce qu'on ne sait jamais, ça peut toujours servir !"


On ne les portait pas : les guides de voyage 

Dans la catégorie "poids lourds", il y a bien sur les guides de voyages. Impossible de prendre la totalité des 10 guides avec nous, 1 guide Lonely Planet pesant 1/2 kilo (pour vous donner un ordre d'idée, nous sommes partis avec entre 13 et 16 kilos chacun).

Nous avons donc mis au point une stratégie de relais (merci à tous ceux qui nous ont aidé dans cette entreprise !) :
- Octobre : départ avec 2 guides, Inde et Népal,
- Décembre : arrivée à Bangkok, nous récupérons auprès d'une ancienne collègue du père d'Arnaud (merci Nok !) les guides Viet Nam, Laos et Bali). Nous expédions par la poste les guides Inde/Népal (ils arriveront à Paris avec les cadeaux de Noël... en Janvier !!),
- Janvier : nous retrouvons Pauline à Bali, on lui confie les guides Laos et Vietnam,
- Fin Janvier : escale à Sydney chez la cousine d'Arnaud, Marine & Rob, où nous récupérons les guides Nouvelle-Zélande et Chili arrivés par l'intermédiaire de Kinou,
- Mars : arrivée à Santiago, nous récupérons les guides Argentine, Pérou et Bolivie auprès d'un autre collègue du père d'Arnaud, le guide Nouvelle-Zélande faisant le chemin inverse,
- Mai : Marianne qui nous a rejoint en Bolivie repart avec les guides Chili et Bolivie...

Bref, nos guides de voyage auront parcourus plus de kilomètres que nous !

Last but not least... on les remercie (infiniment) !!!!!!! 

- En tout premier lieu, nos familles, nos potes et nos collègues pour leur soutien indéfectible,

- Alex, sans qui le blog ne serait pas ce qu'il est, et Gaby pour notre logo,

- Tous les bienfaiteurs qui nous ont offerts de généreux bonus (et donc du confort, du luxe et de la volupté !),

- Les Polos pour avoir veillé sur notre appart, assuré l'intendance et le suivi de courrier,

- Les anciens collègues d'Arnaud, pour lui avoir offert un NoteBook et Caroline pour nous avoir dit que c'était INDISPENSABLE,

- Les acteurs, réalisateurs et producteurs de nos super vidéos de 30 ans qui nous ont fait pleurer,

- Les copains qui nous ont rendu visite et avec qui on s'est bien marrés : Pauline, Marianne, Mélanie et Romain,

- Les copains et famille qui nous ont accueillis au bout du monde : Marine, Rob, Antoine et Charlotte à Sydney, Sarah & Jarod à Auckland, Gonzalo à Santiago...

- Les copains qui nous ont sortis dans des endroits chouettes : Thomas à Bangkok, Jean-Gaetan à New Delhi, Juliette à Hoi An, Séb à Buenos Aires, Alex à Santiago

- Toutes les personnes qui nous ont donné des conseils précieux et ils sont trop nombreux à citer...

... mais aussi...
notre médecin de famille, Tripadvisor, The Weather Channel, Skype, Flickr, Blogger, Youtube, SimpleViewer, les Connaisseurs du Voyage, HomeMadeVietnam, LonelyPlanet, toutes les personnes qui ont voté pour nous, Wicked Car Rentals, Gmail, les fournisseurs Internet partout dans le monde, le centre de vaccins Paris 13ème, Mozart/Philipp Glass/Archive/System Of A Down sans qui Arnaud n'aurait jamais trouvé le sommeil à cause des ronflements des voisins de chambrée ou de bus, les livres de Poche, AirAsia, Steve Jobs, les parents d'Arnaud pour le stockage de nos cartons, les enfants qui nous ont sourit et dit bonjour, Havaianas, le boeuf argentin, Wikipedia, Asus, WindGuru, le Pisco Sour, SoFoot, Voyage-Forum, Anne-Lise pour les cartes de réduction, Quechua, Moleskine, Jean-Michel Aulas, les agents du DOC en Nouvelle-Zélande, toutes les personnes qui nous ont pris en stop sur la carretera australe, la saison 8 de How I Met Your Mother, Facebook et Mark Zuckerberg, Sir James Dewar, Antoine et ses bras pour le déménagement, Canon, ESPN, les bonbons Nerds, Intetrix et Tiorfan les derniers remparts contre la barbarie, Sky Airlines, iTunes, les internautes qui ont laissé des commentaires sur le blog ou sur Facebook, GoPro, les deux ptits vieux qui nous ont empêché d'aller dans un quartier qui craignait à Valparaiso, tous les hostels et guesthouses où on s'est senti bien, les habitants en général de tous les pays qu'on a traversés, nos potes qui nous attendaient à l'arrivée de l'avion à CDG et enfin tous ceux qu'on aurait oublié de mettre dans cette liste...

Retour sur quelques vidéos du voyage.... Magnéto Serge !

Dedo sur la Carretera Australe



Torres del Paine




Hué, hué, capitaine abandonné




Des trains pas comme les autres




Plongée aux iles Gili




J'ai testé pour vous... cours de danse




J'ai testé pour vous.... le barbier à Katmandou




Ascension volcan Villarica

Suite et fin des Best Of Photos, avec cette sélection de clichés qui fait la part belle aux "oeuvres" humaines : églises, temples, tags... c'est le Best Of... Made by Men !


Accéder à la galerie photos

Ceux qui la connaissent savent qu'elle est une bonne-vivante, fun et bigarrée... 
Mais que savez vous de la voyageuse ? 
Sur une idée originale de Guy (merci Guy!), je vous présente donc Claire, la globe-trotteuse !

Aéroport de London Heathrow, 13 octobre 2013
"Passengers Arnaud B. & Claire D., please report to the British Airways desk"

Claire, des étoiles plein les yeux, me dit :
"Tu crois qu'ils vont nous surclasser ???!!!"

Claire est un peu rêveuse, c'est une éternelle optimiste et un voyage ça l'enthousiasme particulièrement ! Ça tombe plutôt bien, on part pour neuf mois… Et je dois l'avouer, elle a (presque) tout d'une exploratrice. La santé déjà : elle n'est pratiquement jamais malade. Elle a porté la trousse à pharmacie pendant tout ce temps, mais ne l'a jamais ouverte pour elle. Elle est endurante (voir nos blogposts sur les treks entre autres) et dure au mal, comme le prouve sa seule gastro du voyage… un jour d'ascension de l'Huayna Potosi (6000m !). 

Pour préserver cette santé de fer, elle a un secret. Elle dort beaucoup. Vraiment, beaucoup. Dans le bus, dans le train, dans l'avion… Les transports inconfortables ne lui font pas peur, bien au contraire ; ce qu'elle préfère, c'est d'avoir peu d'espace, d'être serrée entre la fenêtre et l'accoudoir, si possible écrasée sous plusieurs sacs. Car son (ré)confort, c'est son inséparable pyjama qui le lui procure ! Il est d'ailleurs parfois gênant de constater qu'elle le porte bien avant de monter dans le bus… Et comme elle est prévoyante, on n'est jamais en retard pour prendre le bus ou le train, quitte à patienter 2h sur le quai de la gare !

En voyageuse aguerrie, elle ne néglige jamais son alimentation.

Sauter un repas ? Jamais de la vie !!! 
C'est là un point clé de la bonne humeur de Claire… Elle n'est jamais désagréable sauf… quand elle a faim ! Dans les pires cas, elle peut même aller jusqu'à perdre son humour, c'est dire ! Fort heureusement, elle compense par une grande prévoyance (encore !). Aussi on ne s'étonne pas que sa phrase la plus prononcée du voyage ait été "Qu'est-ce qu'on mange… à midi / ce soir / demain / dans le bus". Pour info, sa cuisine préférée est celle du sud-est asiatique, Thaïlande en tête.  



Profiter des plaisirs culinaires est donc l'un de ses passe-temps favoris, mais pas le seul. Claire aime profiter de tout ce que la vie (et le voyage) peuvent lui apporter. Sa passion est contagieuse : c'est une invitation permanente à découvrir de nouvelles choses, de nouveaux lieux, de nouvelles expériences ou ambiances. Elle n'est jamais blasée et continue de s'émerveiller devant la beauté de la nature. Pendant le voyage, elle voulait souvent "se poser" à un endroit. Entendre, "rester plus longtemps que prévu dans un lieux agréable, profiter et.. ne rien faire". Sauf qu'elle ne tient évidemment pas en place très longtemps et qu'on a vite fait de reprendre la route pour un peu d'action !

Et l'action, elle adore ça ! 

Enfin, dans une certaine mesure ! Car si Claire est courageuse, elle n'est pas casse-cou. En fait, elle manque de confiance dès que c'est elle qui doit "gérer" certaines situations "périlleuses" comme faire du vélo ou la descente non sécurisée du Wayna Picchu ! Mais elle fait confiance aux autres pour les sensations fortes : c'est par exemple elle qui m'a motivé pour aller faire du parapente en tandem au Népal… 



Claire déborde de générosité et d'attention pour les autres. Elle a toujours des nouvelles à prendre de sa famille, qui "brunchent ensemble ce dimanche" ou d'un ami qui "court un marathon demain" ! Elle voudrait couper parfois avec la métropole, pour plus profiter de l'instant… Mais ce n'est pas si simple, elle a un agenda dans sa tête et pense sans cesse aux gens qu'elle aime. Il lui arrive d'avoir des oublis, rarement, comme ce 10 février où elle me dira toute la journée "il se passe quelque chose aujourd'hui, mais je n'arrive pas à me souvenir quoi… ça m'énerve !!!!"... pour info, le 10 février, c'est ma fête ! 


Cette générosité pour ses proches, elle en fait également profiter les gens que l'on a rencontrés. En Nouvelle-Zélande, il nous est arrivé de prendre des backpackers en autostop ; Claire était triste d'en laisser sur le bord de la route et faisait tout pour faire plaisir à ceux qui montaient à bord, allant jusqu'à leur préparer des sandwichs !! En retour, il est amusant de voir avec quelle facilité les gens se lient d'amitié avec elle et se confient. Je pense que c'est un don, et pour moi, une chance. Pourtant ce n'était pas gagné, Claire est nulle en anglais ET en espagnol !!  


Claire est aussi émotive. Elle a pleuré au moins une fois dans tous les pays visités… sauf en Bolivie ! Elle a pleuré notamment a chaque fois qu'elle a vu la vidéo pour ses 30 ans, concoctée par ses amis et sa famille. Il lui arrive également d'être impulsive ou de perdre patience. Comme ce jour en Nouvelle-Zélande où on était pas d'accord sur le chemin à prendre, que je conduisais et qu'elle avait la carte en main… jusqu'au moment où elle a jeté la-dite carte dans ma direction et qu'elle a volé par la fenêtre ouverte ! Pourtant, elle est douée pour lire une carte (qu'elle tourne sur elle même pour la lire dans le sens où l'on va !). Une des rares choses qu'elle déteste, c'est l'injustice et cela peut la faire sortir de ses gongs. Elle est alors innarêtable et mieux vaut ne pas être dans son collimateur… Certains touristes mal éduqués et tour opérateurs doivent encore se souvenir d'elle ! 


Finalement, je n'ai pas le souvenir de m'être jamais ennuyé pendant ce voyage et c'est en grande partie grâce à Claire. On a partagé tellement de choses… Je crois qu'elle n'a jamais été aussi heureuse que pendant ces 9 mois et moi, de la voir si belle et joyeuse, ça me rendait heureux. Alors tant pis si on n'a jamais été surclassé par British Airways, j'y ai presque crû !


Vous le connaissez depuis plusieurs années ou quelques mois. Vous l'avez croisé à la machine à café, rencontré sur un terrain de foot ou au lycée. Avec lui, vous parlez boulot ou apéro pendant l'année.
Vous êtes déjà peut-être parti avec lui en WE, voire en vacances ... Vous l'avez même, si ça se trouve, côtoyé à l'étranger.

Mais connaissez-vous vraiment Arnaud, le globe-trotter ?


En France, c'est un sportif du dimanche...

Et là je dois dire avoir été épatée par ses capacités sportives et d’endurance. Comme cette fois où, après une journée de 8h de marche au Népal, il est allé faire le repérage de notre gite en petites foulées et il est revenu en courant pour porter mon sac, pendant que, de rage et de fatigue, j’étais en train d’insulter un yak et de pleurer et de morver dans ma belle polaire... 

Ou encore en Bolivie, lors de l’ascension du 6 000 mètres, lorsque je l’ai vu s’enfoncer dans la nuit, la neige jusqu’aux genoux et revenir quelques heures après, heureux et fier de ce qu’il avait (presque) accompli. 

Il a ainsi arpenté les sentiers du Népal, de Chili, d'Argentine, du Pérou et de Bolivie et même après des débuts parfois un peu difficiles (mon sac il est trop lourd, j'ai trop froid, j'ai trop chaud), il s'est découvert une passion pour le trekking. et une endurance à toute épreuve.
Et à chaque fois, je me suis dit : "Ouais c’est mon mec, ça !" (les filles, ne soyez pas jalouses)

-> Mais maintenant, tu veux VRAIMENT te faire des trekkings pour TOUTES nos prochaines vacances ???!!!



En France, c'est mon GPS muti-langue..

En partant avec Arnaud, je n'étais pas inquiète : trilingue et sachant manier une carte sans tourner autour pour avoir la bonne direction, je savais que ce serait mon nord, mon sud, mon est, mon ouest, ma 2ème et 3ème langue… Il a été tout ça et bien plus encore pendant notre périple ! Au bout de quelques minutes dans une ville, il savait se repérer sans carte et m’a guidée avec une assurance et un sens de l’orientation hors-pair ! Il nous a conduit dans toute la Nouvelle Zélande et était capable d' échanger avec les locaux de tout pays (spéciale dédicace quand il s'agissait de néo-zélandais de la campagne !), avec une curiosité et une facilité impresionnantes !

-> Dis, comment on demande en espagnol le chemin d'Opéra à Saint Lazare ? Je me suis encore perdue...



En France, il cuisine …

Maintenant, il va cuisiner (encore plus) international ! Momos népalais, chiapati indiens, soupes vietnamiennes, nasi campur balinais, ceviche péruviens, n’ont plus de secrets pour lui : à chaque fois qu’une recette lui plaisait, Arnaud la notait religieusement, après avoir discuté avec les cuisinières de rue ou les chefs étoilés des restaurants gastronomiques pour découvrir leurs petits secrets ! Et il a continué à cuisiner tout au long de notre voyage, que ce soit dans un gîte à 4000 mètres au Népal, lors des fameux barbecues en Argentine, au Pérou où il est passé derrière les fourneaux d’une crêperie ou encore pour mon anniversaire au Chili  où il m’a concocté un super dîner avec les produits du jardin ! Et le tout avec l’accent de Maité !

-> Bon chéri, tu les testes bientôt tes recettes ?


En France, il est coquet …

Et ce n’est  pas parce qu’on était en tour du monde qu’il s’est laissé aller ! D’abord, il avait pris un jean (et ça c’était fort !). Et surtout, il n’a pas hésité à essayer le barbier népalais ou le coiffeur vietnamien, avec un résultat plus ou moins réussi, certes ! …
Mais il faut l’avouer  avec sa petite barbe (où l’on pouvait toujours trouver à manger) et son look « baroudeur-chic », il est resté beau comme un camion !

-> En revanche, le rasage à blanc, t'es pas obligé de réessayer !

 

En France, il est (un peu) rabat-joie

Et là ? Et bien, j'ai bien dû lui reprocher à quelques moments  mais impossible de me rappeler à quelle occasion.. En revanche, ce dont je me souviens, c'est nos fous-rires, nos moments de complicité, et de sa "coolitude", quand il s'agissait de trouver un hostel ou de s'enfiler des kilomètres de bus.. Presque toujours de bonne humeur, il a su gérer les situations les plus extrêmes (exemple : moi quand je n'ai pas mangé depuis 4h) avec patience et bonhomie.

-> Allez chéri, je te l'avoue, tu es (presque) aussi cool que moi !


En France, il est un peu hypocondriaque

Au Népal, quand il avait déjà fini la moitié de la boîte de médicaments au bout d'1 mois et demi de voyage, j'ai osé lui demander s'il ne se médicamentait pas un peu trop ? Mais, que voulez-vous, il est sensible ce garçon et puis, ce n'est pas de sa faute s'il est souvent malade. En tout cas, sachez-le mesdames, au bout du monde ou en France, un mec malade est un mec malade ... (je sais que vous m'avez comprise)

-> Tu reprendras bien un petit doliprane ?


En France, il aime bien ses moments "bros"


Et j'ai été heureuse de voir qu'il a pu revivre ses moments copains et refaire le monde (ou les matches de foot c'est selon) avec tous les chouettes gars qu'on a rencontrés sur la route, que ce soit Julien, Alex, Romain ou Rhum... pendant que je discutais chiffons et épilation avec leurs copines. 



-> Les loulous, on vous attend à Paris maintenant !


Bref, merci Arnaud pour les 9 mois que nous avons vécus ensemble. Je n'aurais pu le faire qu'avec toi..

Best Of toujours, avec ici 50 photos de gens croisés sur la route : des visages, des sourires, des rires... inoubliables !



Accéder à la galerie photos

Claire et Arnaud se font la malle !

Faites un break : (re)vivez nos aventures en tour du monde!

----------------------------

Pour nous contacter, écrivez-nous un email
Fourni par Blogger.